2 min de lecture Les Républicains

2019 : l'année où la droite et les Républicains ont touché le fond

EDITO - 2019 n'a pas été une bonne année pour la droite. Alors que les Républicains restait le principal parti d'opposition, le fiasco des Européennes les oblige même à se remettre en question.

Micro générique Switch 245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
2019, l'année où la droite et les Républicains ont touché le fond Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par William Vuillez

"Ma décision ce soir, c'est une décision qui est mûrement réfléchie. Je me retire de mes fonctions de président des Républicains", annonçait Laurent Wauquiez. Ce dimanche 2 juin 2019, la droite touche le fond. Deux ans après l'arrivée de Laurent Wauquiez à la tête du parti, quelques jours après avoir réalisé le pire score de son histoire aux Européennes, elle n'a plus de chef. 

Sa décision, Laurent Wauquiez l'a prise sous la pression. On lui reproche le choix du philosophe catholique François-Xavier Bellamy comme tête de liste. Le jeune homme ne déplaît pas aux militants loin de là, mais il n'a pu en rien empêcher la fuite des électeurs de droite vers LaREM. 

Wauquiez ne paye pas cette seule erreur de stratégie. Six mois plus tôt déjà, en pleine crise des "gilets jaunes", le président des Républicains faisait fausse route. Le 1er décembre, des manifestants s'en prennent à la préfecture du Puy-en-Velay, une ville dont il a été le maire. Durant la séquence, Laurent Wauquiez s'est fait très discret, réticent à se démarquer du mouvement. Il finira par s'empêtré en plus dans un mensonge en déclarant n'avoir "jamais enfilé le gilet jaune" avant d'être démenti par internet. 

Une succession qui intéresse peu

Au cours des semaines qui suivront, la droite échoue à apparaître comme une véritable alternative. Résultat en octobre, la campagne pour l'élection d'un nouveau président intéresse peu. Les principales figures du parti se tiennent plus que jamais dans leur région, à la fois en campagne pour leur réélection en 2021 et l’œil rivé sur 2022. C'est le cas de Vaérie Pécresse en Île-de-France et de Xavier Bertrand dans les Hauts-de-France. 

À lire aussi
Guillaume Larrivé, député de l'Yonne, et ancien candidat à la présidence du parti Les Républicains Les Républicains
Remaniement : Guillaume Larrivé aurait "évidemment" accepté d'être au gouvernement

Alors au parti, c'est un rassembleur qui s'impose : le chiraquien Christian Jacob prend les rennes en octobre d'un mouvement explosé, avec pour mission de le remettre sur les rails. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Laurent WAUQUIEZ Année 2019
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants