2 min de lecture Orages

Orages : faut-il s'attendre à ce qu'il soient plus fréquents ?

ÉCLAIRAGE - La foudre a été particulièrement intense samedi 6 juillet, notamment dans l'Est et le Sud de la France. 1.823 impacts ont été recensés. Le réchauffement climatique engendre des précipitations plus intenses.

Un orage au-dessus du lac Léman, le 30 juillet 2017.
Un orage au-dessus du lac Léman, le 30 juillet 2017. Crédit : Fabrice COFFRINI / AFP
Petit Biscuit

Neuf départements du sud-ouest ont été placés en vigilance orange par Météo France, pour la journée du lundi 8 juillet en raison d'un épisode orageux. Il s'agit de l'Ariège, de la Haute-Garonne, du Gers, Lot-et-Garonne, des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées, du Tarn et du Tarn-et-Garonne.

"Les orages qui se sont développés sur les départements pyrénéens vont progresser vers le nord-est en débordant temporairement sur le sud de l'Aquitaine d'ici la nuit prochaine", prévoit Météo France.

Deux jours plus tôt, samedi 6 juillet, 1.823 impacts de foudre ont été recensés en une journée dans le pays, un record pour 2019. On est encore loin du nombre absolu : 60.000 coups de foudre ont frappé le pays le 6 août 1999. Mais cette année, les orages se sont concentrés sur le Sud et l'Est de la France alors qu'en 1999, tout le pays était sous la pluie.

Peut-on faire le lien entre le réchauffement climatique et le nombre d'orage ? Difficilement, répond Météo France, jointe par RTL.fr. "L'activité orageuse fluctue beaucoup d'un mois à l'autre et d'une année à l'autre", explique François Jobard, prévisionniste à l'agence météorologique. Pour qu'un orage se forme, il faut une forte humidité et qu'il se produise un choc entre une masse d'air chaud et une accumulation d'air froid. Les dérèglements climatiques pourraient stabiliser les différentes masses.

"Plus l'air est chaud, plus l'orage aura tendance à engendrer des pluies diluviennes"

En revanche, l'augmentation de la température a une influence sur la structure de l'orage et sa capacité à être source de problème. "Plus l'air est chaud, plus l'orage aura tendance à engendrer des pluies diluviennes", poursuit le prévisionniste. Et d'énumérer les dégâts possibles : caves inondées, glissements de terrains, déplacement de boue... D'autant que de fortes précipitations ne règlent pas le problème de la sécheresse que peuvent rencontrer certains agriculteurs : "Si les sols sont très secs, ils ont tendance à être plus imperméables, et les nappes phréatiques ne se remplissent pas".

À lire aussi
Inondations (illustration) météo
Pluies et inondations : le Var et les Alpes-Maritimes en vigilance rouge

La pluie n'est pas le seul problème que peut provoquer l'orage. La grêle, elle aussi, peut ravager des champs entiers. Elle se forme autour de petites poussières sur lesquelles s'agrègent de la glace au cours de mouvements d'air. "Plus le choc entre l'air frais et l'air chaud est puissant, plus l'orage est intense et plus il y a un risque important de grêle", analyse le prévisionniste. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Orages Météo Pluie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants