2 min de lecture Météo

Les infos de 18h - Tempête Gloria : une crue majeure en vue, 1.500 habitants évacués

La tempête Gloria fait rage dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude où les pluies diluviennes ne se sont toujours pas calmées, et où l'Agly risque d'entrer en crue dans les heures qui viennent.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h - Tempête Gloria : une crue majeure en vue, 1.500 habitants évacués Crédit Image : RAYMOND ROIG / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Patrick Tejero édité par Maeliss Innocenti

La tempête Gloria a déjà fait 4 morts en Espagne et en France elle fait déborder les fleuves. Les Pyrénées-Orientales et l'Aude ont été placés en vigilance rouge pour inondations. L'Agly et la rivière Aude sont aussi en alerte rouge pour risques de crue majeure. Par endroit, il est tombé quatre mois de pluie en quelques jours. Et ça continue. Le pic de crue n'a pas encore été atteint.

À proximité de l'Agly, l'eau est à moins de deux mètres du sommet de la digue, et une évacuation préventive a été déclenchée dans les communes suivantes : Claira, Torreilles, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Le Barcarès, Pia et Rivesaltes. 1.500 habitants sont concernés. Certains ont été plus difficiles à convaincre que d'autres.

"On a des gens qui nous disent 'j'habite à l'étage. Je n'ai pas envie d'évacuer'. Ce scénario n'est pas possible. Il faut que tout le monde évacue dans la bande des 300 mètres dans les six communes concernées. L'heure plus que jamais est à l'évacuation de la zone dangereuse", a expliqué Kévin Mazoyer, sous-préfet de Perpignan, au micro de RTL.

Hélène Malé, maire de Claira, a organisé l'accueil dans la salle des sports : "Il ne faut pas affoler le monde. J'ai confiance en mon personnel et les gens de Claira qui vont être coopératifs. (…) J'espère qu'ils pourront réintégrer très vite leurs domiciles."

À lire aussi
La chaleur a des conséquences sur l'économie météo
Vacances d'été : à quel temps faut-il s'attendre ?

Malgré l'urgence de la situation, certains sont encore assez récalcitrants. Ils ne veulent pas évacuer. Les gendarmes procèdent encore à des patrouilles pour les convaincre.

À écouter également dans ce journal

Municipales à Paris - Cédric Villani risque l'exclusion du parti La République en marche. Comme le révèle RTL ce mercredi, LaREM s'apprête à lui poser un ultimatum. Si Cédric Villani dépose ses listes pour les élections municipales : soit il devra quitter de lui-même son parti, soit il en sera exclu.

Coupures d'électricité de la CGT - Deux agents Enedis ont été placés brièvement en garde à vue après des coupures sauvages d'électricité d'une entreprise Seveso en Dordogne. "La conception de la négociation et de la discussion avec un mouvement de grève, c'est les gardes à vue. Je crois que ça, c'est jeter de l'huile sur le feu", a réagi Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT.

Enquête - Gérald Darmanin et Bruno Le Maire ont reçu des menaces de mort. "Tu convaincs Macron qu'il retire sa réforme, sinon on massacre", ont écrit les auteurs de ces lettres, accompagnées de deux balles de revolver. Le parquet de Paris a ouvert une enquête.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Intempéries Inondations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants