2 min de lecture Faits divers

Enfants frappés par la foudre : pouvait-on prévoir l'accident ?

Une vingtaine de jeunes a été frappée par la foudre lors d'un entraînement de foot, mardi 4 juin dans le Pas-de-Calais. La séance avait été maintenue malgré la vigilance orange aux orages.

>
Des enfants frappés par la foudre Crédit Image : GUILLAUME SOUVANT / AFP | Crédit Média : Kelly O'neil, David Segal et Guillaume Brunero / M6Info | Date :
Camille Schmitt
Camille Schmitt
et Franck Antson

L'orage a fait des victimes mardi 4 juin. Dans le Pas-de-Calais, au stade de Saint-Nicolas-lez-Arras, une vingtaines de jeunes ont été frappés par la foudre lors d'un entraînement de football. 

La séance avait été maintenue alors que le département a été placé en vigilance orange aux orages le jour-même. Il faut dire que pour ceux qui étaient sur place, il y avait très peu de signes avant-coureurs. "Il pleuvait juste un tout petit peu", raconte à RTL un des adolescents. "On entendait [les éclairs] de loin, et c'est arrivé d'un coup sur le stade", poursuit-il. "Notre entraîneur nous a dit d'aller dans les vestiaires le plus vite possible, et on a vu deux de nos amis s'effondrer". "On avait rien vu venir", précise-t-il. 

Même son de cloche du côté du maire de la ville. "Il ne pleuvait pas du tout et cette foudre est tombée comme ça d’un seul coup". Il a précisé que rien n'indiquait que l'entraînement aurait dû être annulé.

Colère des parents

À lire aussi
Un planeur (illustration) accident
Alpes-de-Haute-Provence : deux morts dans le crash d'un planeur

Mais pour les parents, l'incident aurait pu être évité si l'entraînement avait tout simplement été repoussé. L'entraîneur "avait un rôle important sur la sécurité des enfants. Il aurait dû être au courant de cette alerte orange", dit à RTL la mère d'un des jeunes. "Même nous on a été surpris" par l'éclair, concède-t-elle, "mais lorsqu'il y a un orage, il faut se mettre à l'abri". 

Mais un éclair peut-il vraiment éclater dans un ciel clair ? Non, selon Louis Bodin, spécialiste météo de RTL. "Il faut forcément qu'il y ait une différence d'électricité" pour qu'un éclair se forme. "Il faut donc qu'il y ait la base d'un nuage", pour l'éclair puisse faire le lien avec le sol. "En revanche, on peut très bien à grande distance voir cet éclair dans un ciel qui pour nous est encore tout bleu", admet-il. Ce qui peut expliquer la surprise des personnes présentes sur le terrain. Une enquête doit être ouverte pour déterminer les responsabilités de chacun.

Lorsque l'on se retrouve pris par surprise sous un orage, à l'extérieur, il faut avoir les bons réflexes pour se protéger : s'abriter au plus vite sous une structure en pierre (sans toucher les murs si elle n'est pas équipée d'un paratonnerre). Parapluies, arbres et cabines téléphoniques ne protègent pas de la foudre. Si aucun endroit protecteur n'est à votre portée, couvrez-vous avec une matière isolante comme un ciré ou une bâche, couchez-vous au sol avec les jambes repliées sous votre corps.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Orages Météo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797772854
Enfants frappés par la foudre : pouvait-on prévoir l'accident ?
Enfants frappés par la foudre : pouvait-on prévoir l'accident ?
Une vingtaine de jeunes a été frappée par la foudre lors d'un entraînement de foot, mardi 4 juin dans le Pas-de-Calais. La séance avait été maintenue malgré la vigilance orange aux orages.
https://www.rtl.fr/actu/meteo/enfants-frappes-par-la-foudre-pouvait-on-prevoir-l-accident-7797772854
2019-06-05 09:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0H5KpGGMJ_3vhYynv2q68g/330v220-2/online/image/2019/0605/7797772989_des-eclairs-dans-le-ciel-de-tours-le-29-aout-2018.jpg