2 min de lecture Faits divers

Pas-de-Calais : des enfants frappés par la foudre, l'un dans un état "très préoccupant"

Les victimes ont été frappées par la foudre alors qu'ils se trouvaient sur un terrain de football à Saint-Nicolas-lez-Arras, dans le Pas-de-Calais, mardi 4 juin.

>
Les actualités de 22h : des enfants frappés par la foudre Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Des enfants qui s'entraînaient sur un terrain de football ont été frappés par la foudre à Saint-Nicolas-lez-Arras, dans le Pas-de-Calais vers 18h30 ce mardi 4 juin, rapporte France 3 Hauts-de-France. "Un violent impact de foudre s'est abattu" sur le stade, "alors qu'un groupe d'adolescents membres du club local s'entraînait avec leur éducateur", a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais.

Deux jeunes garçons ont été particulièrement touchés. L'un d'entre eux, âgé de 14 ans, a dû être réanimé pendant une vingtaine de minutes. Son pronostic vital est engagé, ont indiqué plusieurs sources. Il a été transporté au CHRU de Lille. Selon une source médicale au sein du centre hospitalier, "ce jeune a été victime d'un arrêt cardiaque, a été réanimé par le SAMU d'Arras, puis transféré à Lille en réanimation pédiatrique", et "son pronostic vital est engagé".

Un autre jeune, "est sérieusement blessé" mais "dans un état stationnaire", a ajouté la préfecture. Également transféré au CHRU de Lille, "il est actuellement aux urgences pédiatriques mais son état n'inspire pas d'inquiétudes", a-t-on précisé au sein de l'hôpital. Un troisième jeune a été transporté au CHU d'Arras.

On a vu 2 de nos amis s'effondrer

Un des jeunes ayant assisté à l'entraînement
Partager la citation

"Il pleuvait juste un tout petit peu", raconte à RTL un des adolescents. "On entendait [les éclairs] de loin, et c'est arrivé d'un coup sur le stade", poursuit-il. "Notre entraîneur nous a dit d'aller dans les vestiaires le plus vite possible, et on a vu 2 de nos amis s'effondrer". "On avait rien vu venir", précise-t-il. 

Il y avait une maman qui était dans les tribunes et qui a prodigué les premiers massages cardiaques

Le maire de Saint-Nicolas-lez-Arras
Partager la citation
À lire aussi
Rouen, en Seine-Maritime informatique
Rouen : une attaque informatique perturbe l'activité du CHU

"Les jeunes se sont plus ou moins écroulés et deux sont restés sur le terrain. Il y avait une maman qui était dans les tribunes et qui a prodigué les premiers massages cardiaques et les pompiers sont arrivés immédiatement", a expliqué au micro RTL le maire de Saint-Nicolas-lez-Arras, Alain Cayet. Ce dernier a indiqué qu'une enquête allait être ouverte, précisant que rien n'indiquait que l'entraînement aurait dû être annulé. "Il ne pleuvait pas du tout et cette foudre est tombée comme ça d’un seul coup".

Incompréhension des parents

Selon la préfecture, "huit autres jeunes, ainsi que leur éducateur sont sous surveillance médicale" et "14 ont été choqués mais sont hors de danger". Une cellule d'urgence médico-psychologique "va être mise en place au centre hospitalier d'Arras pour les impliqués et leur famille".

Le Pas-de-Calais, tout comme 8 autres départements du Nord, est placé en vigilance orange aux orages par Météo France. C'est pourquoi les parents de ces jeunes ne comprennent pas que l'entraînement ait eu lieu. L'entraîneur "avait un rôle important sur la sécurité des enfants. Il aurait dû être au courant de cette alerte orange", dit à RTL la mère d'un des jeunes. "Même nous on a été surpris" par l'éclair, concède-t-elle, "mais lorsqu'il y a un orage, il faut se mettre à l'abri". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Météo Pas-de-calais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants