1. Accueil
  2. Actu
  3. Météo
  4. Climat : la France pourrait connaître une météo extrême d’ici la fin du siècle
1 min de lecture

Climat : la France pourrait connaître une météo extrême d’ici la fin du siècle

VU DANS LA PRESSE - Lundi 1er février, Météo France a publié ses projections pour le reste du XXIe siècle.

Un plant de pommes de terre affecté par la sécheresse dans les Hauts-de-France en 2018 (illustration)
Un plant de pommes de terre affecté par la sécheresse dans les Hauts-de-France en 2018 (illustration)
Crédit : JOHN THYS / AFP
Maxime Magnier

Les pires scénarios climatiques des films d’anticipation ont de bonnes chances de devenir réalité, à tout le moins pour la France. Le pays pourrait ainsi connaître des températures avoisinant les 50°C au cours des décennies à venir.

C’est ce que révèlent les projections climatiques de Météo France pour le XXIe siècle, consultées en exclusivité par Le Monde. Le quotidien a analysé, en collaboration avec l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) et le Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique (Cerfacs), trente simulations

Il en ressort des estimations de climats possibles en France métropolitaine pour trois périodes (2021-2050, 2041-2070 et 2071-2100), établies selon trois scénarios d’émissions de gaz à effet de serre.

L’un d’eux part du postulat que les gaz à effet de serre vont croître de manière ininterrompue. Dans ce cas, le nombre de jours de vagues de chaleur - correspondant à une anomalie de températures dépassant 5°C pendant au moins cinq jours de suite, l’été -, serait multiplié par cinq à dix. La France métropolitaine connaîtrait alors 20 à 35 jours de canicule à la fin du siècle. Ces épisodes de fortes chaleurs pourraient aussi durer davantage qu’un ou deux mois estivaux, par exemple dans l’arc méditerranéen ou la vallée du Rhône.

Jusqu'à 90 nuits tropicales par an

À lire aussi

De la même manière, le rapport conclut à la possibilité, toujours dans le scénario le plus extrême, d’une hausse conséquente des nuits tropicales, celles dont les températures dépassent les 20°C. La France pourrait en subir 30 à 50 par an à la fin du siècle, voire jusqu’à 90 dans les zones les plus exposées. 

Lorsqu’on s’attarde sur le niveau des précipitations, on constate que le pays pourrait connaître des périodes de sécheresses météorologiques plus importantes de 30% à 50% à la fin du XXIe siècle. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/