2 min de lecture Justice

Violences sexuelles dans le patinage : le parquet ouvre une enquête

Le parquet ouvre une enquête pour viols et agressions sexuelles sur mineurs, après les révélations de Sarah Abitbol qui accuse son ancien entraîneur Gilles Beyer de l'avoir violée et agressée sexuellement plusieurs fois entre 1990 et 1992.

Sarah Abitbol, championne de patinage artistique, le 24 janvier 2001
Sarah Abitbol, championne de patinage artistique, le 24 janvier 2001 Crédit : Olivier MORIN / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

Le parquet ouvre une enquête préliminaire pour viols et agressions sexuelles sur mineurs par personne ayant autorité sur la victime, après les révélations sur les violences sexuelles dans le patinage artistique. Championne de patinage artistique dans les années 1990, Sarah Abitbol a livré la face sombre de sa carrière, accusant son ancien entraîneur Gilles Beyer de l'avoir violée et agressée sexuellement plusieurs fois entre 1990 et 1992. 

"Au-delà des faits évoqués" dans le livre de l'ancienne patineuse, paru la semaine dernière, dans lequel elle accuse son ex-entraineur Gilles Beyer de l'avoir violée, "les investigations (...) s'attacheront à identifier toutes autres victimes ayant pu subir, dans le contexte décrit, des infractions de même nature", a expliqué le procureur Rémy Heitz dans un communiqué ce mardi 4 février. 

"Je suis contente, je suis soulagée. Cette prise de parole enfin commence à porter ses fruits", a réagi Mme Abitbol sur BFM TV. "Je suis émue, car c'est 30 ans de combat", a-t-elle ajouté. Pour la ministre des Sports Roxana Maracineanu, l'ouverture d'une enquête est "un signal fort". "La parole des victimes doit être entendue par la justice", a-t-elle tweeté en milieu de journée. 

Gilles Beyer reconnaît des relations "inappropriées"

Vendredi 31 janvier, Gilles Beyer, 62 ans, a reconnu "des relations intimes" et "inappropriées" avec Sarah Abitbol, lui présentant des "excuses". L'ancienne championne les a aussitôt refusées et déclaré sur le site internet de L'Obs qu'elle attendait une deuxième étape, "celle qui mettra en lumière la responsabilité de tous ceux qui ont couvert, dans le club (les Français volants, ndlr) et à la fédération". 

Didier Gailhaguet au cœur du scandale

À lire aussi
L'artiste russe Piotr Pavlenski. justice
Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

Sarah Abitbol a également accusé Didier Gailhaguet de ne pas avoir su protéger ses athlètes de haut-niveau et souhaite que la fédération se renouvelle. Invitée de RTL Soir, lundi 3 février, celle qui a été dix fois championne de France de patinage artistique en couple, multimédaillée européenne et mondiale en couple, a salué la décision de Roxana Maracineanu, ministre des Sports, de demander à Didier Gailhaguet, président de la Fédération française des sports de glace, de démissionner ce lundi 3 février. 

"J'ai commis des erreurs, pas des fautes", s'est défendu Didier Gailhaguet. "Je suis extrêmement triste, atterré, bouleversé par le mal qui a été fait" aux victimes, a-t-il déclaré. Il a par ailleurs mis en cause sans la citer Marie-George Buffet, "la ministre des Sports de l'époque", dans la poursuite des activités de Gilles Beyer dans les années 2000. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Patinage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants