1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Valérie Bacot risque la prison à perpétuité pour avoir tué son mari violent
1 min de lecture

Valérie Bacot risque la prison à perpétuité pour avoir tué son mari violent

En 2016, cette femme de 40 ans a tué son mari, qui la battait, la violait et la forçait à se prostituer.

Valérie Bacot témoigne dans "Enquêtes criminelles" sur W9
Valérie Bacot témoigne dans "Enquêtes criminelles" sur W9
Crédit : Enquêtes criminelles / Capture d'écran Twitter / @W9
Valérie Bacot risque la prison à perpétuité pour avoir tué son mari violent
01:36
Anne Le Henaff

"Liberté pour Valérie Bacot" : c'est le titre d'une pétition en ligne qui a déjà recueilli près de 80.000 signatures. Cette femme de 40 ans risque la perpétuité pour avoir tué son mari violent en 2016. Elle sera jugée en juin prochain. L'affaire fait évidemment penser à Jacqueline Sauvage, elle a d'ailleurs les mêmes avocates, mais sur l'échelle de l'horreur, on est sans doute encore un cran au-dessus. 

Elle avait 12 ans lorsque son beau-père a commencé à la violer, elle tombe enceinte, il part avec elle, l'épouse. Le couple a quatre enfants. Valérie Bacot le décrit comme un homme violent, qui la frappe et l'oblige à se prostituer à l'arrière d'une camionnette, en lui donnant des instructions avec une oreillette. Un soir de mars 2016, il l'insulte, mécontent de sa "prestation". Elle saisit alors un revolver qu'elle avait caché dans le van et le tue d'une balle dans la nuque.

Elle enterre le corps dans la forêt, aidée par deux de ses fils et un ami de sa fille. Après ses aveux, elle passe un an en détention provisoire. Aujourd'hui, elle est libre et travaille en CDI. 

Son comité de soutien et son avocate Me Nathalie Tommasini veulent lui éviter un retour en prison. "Il est évident qu'il doit y avoir condamnation, un homme est mort, il ne doit pas y avoir de permis de tuer. Mais les circonstances du dossier sont telles que les jurés comprendront, j'espère, qu'il serait injuste que cette femme qui a vécu l'indicible retourne en détention", a dit l'avocate.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/