1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Au nom des femmes battues : deux avocates partagent leur combat judiciaire
2 min de lecture

Au nom des femmes battues : deux avocates partagent leur combat judiciaire

PODCAST - Jeanine Bonaggiunta et Nathalie Tomasini racontent dans leur dernier livre, « Une défense légitime », dix ans de batailles judiciaires au service des femmes battues. Elles sont les invitées de "L’Heure du Crime".

Alexandra Lange, acquittée du meurtre de son mari qui la battait
Alexandra Lange, acquittée du meurtre de son mari qui la battait
Le calvaire des femmes battues
40:52
Jacques Pradel - édité par Amandine Lemaire

A la Une de l’heure du crime, le calvaire des femmes battues et le combat de deux avocates qui pensent que la loi doit changer et intégrer dans le code pénal la notion de « légitime défense différée », pour obtenir sinon l’acquittement, du moins des peines beaucoup plus légères pour des femmes qui n’ont vu comme seule solution pour sauver leur peau et mettre un terme à des années de souffrances, qu’une seule solution : tuer leur bourreau ! 

Déjà, le 23 mars 2012, elles avaient obtenu l’acquittement d’Alexandra Lange jugée pour avoir tué son mari d’un coup de couteau à la gorge, le soir du 18 juin 2009, alors qu'il tentait de l'étrangler après une énième dispute conjugale. Mais, pour Jacqueline Sauvage, la justice est restée intraitable ! Après 47 ans d’enfer conjugal, elle avait tué son mari de trois coups de fusil de chasse dans le dos le 10 septembre 2012. Ce jour-là, à la suite d’une dernière violence, elle a décroché un fusil de chasse et elle a abattu son mari dans le jardin de leur pavillon, près de Montargis. La veille du meurtre, son fils, qui subissait aussi les violences paternelles, s’était suicidé.

Jacqueline Sauvage a été condamnée à deux reprises, à 10 ans de réclusion criminelle en 2014 puis en appel l’année suivante, avant d’être finalement graciée par François Hollande le 28 décembre 2016. Dans leur dernier livre "Une défense légitime", M° Jeanine Bonaggiunta et M° Nathalie Tomasini racontent aussi les tragédies vécues par de nombreuses femmes inconnues du grand public, dont les histoires les ont particulièrement marquées. Et, au-delà du projet d’harmoniser la loi avec l’évolution de la société, elles demandent aussi que l’arsenal juridique, tel qu’il existe déjà soit appliqué avec rigueur et ne permettent plus aux prédateurs de déjouer la justice

Nos invités

Maître Janine Bonaggiunta et Maître Nathalie Tomasini, du barreau de Paris. Ensemble, elles ont défendu de nombreuses femmes victimes de violences, dont Alexandra Lange avec qui elle ont co-écrit « Acquitée » en 2012 (Michel Lafon) et Jacqueline Sauvage avec qui elle ont publié « Je voulais juste que ça s’arrête » en 2017 chez Fayard. Aujourd’hui elles publient « Une légitime défense» paru chez Fayard.

Soumettre une affaire

À lire aussi

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/