1 min de lecture Faits divers

Un réseau de trafic de cocaïne entre la Guyane et la métropole démantelé

Neuf personnes ont été interpellées, le 17 novembre dernier, puis mises en examen, après une série de perquisitions menées par les forces de l’ordre.

Un réseau de cocaïne a été démantelé (Illustration).
Un réseau de cocaïne a été démantelé (Illustration). Crédit : HO / Uruguay's Navy / AFP
micro générique
Sébastien Rouxel édité par Gaétan Trillat

6.000 euros en liquide, des objets de luxe, une voiture à la provenance douteuse… Voilà ce qui a été saisi lors des perquisitions menées par les forces de l’ordre après le démantèlement d’un réseau de trafic de cocaïne entre la Guyane et la métropole. Neuf personnes ont été mises en examen pour trafic de stupéfiants en bande organisée, a appris RTL de source policière. Elles avaient été interpellées le 17 novembre dernier au Havre et en région parisienne.

Des arrestations permises par l’enquête menée conjointement par l’Ofast et la police judiciaire du Havre, et ouverte en septembre dernier après l’arrestation de deux hommes à l’aéroport de Cayenne. Ces deux passagers s’apprêtaient à rejoindre Orly, en possession de 15 kilos de cocaïne chacun.

"C’est largement au-dessus de ce que l’on retrouve habituellement, environ six fois plus", a indiqué Emmanuel Mericam, directeur adjoint de la police judiciaire Antilles-Guyane. Les deux suspects ont été mis en examen par un juge d’instruction en Guyane, puis incarcérés sur place.

Les recherches ont permis de remonter jusqu’à l’organisateur du trafic, un Guyanais installé en Seine-Saint-Denis, et d’autres membres du réseau. L’enquête doit désormais déterminer si d’autres trajets ont été effectués entre la Guyane et la métropole.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Drogue Cocaïne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants