1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Tuerie de Chevaline : ce que nous apprend l'arme du crime sur le tueur
2 min de lecture

Tuerie de Chevaline : ce que nous apprend l'arme du crime sur le tueur

RÉCIT (3/7) - Dix ans après la tuerie de Chevaline, de nombreux mystères subsistent. Notamment sur l'arme à feu utilisée, qui laisserait penser que le crime a été commis par un tueur non professionnel.

L'enquête est encore en cours, 10 ans après la tuerie de Chevaline
L'enquête est encore en cours, 10 ans après la tuerie de Chevaline
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Tuerie de Chevaline : ce que nous apprend l'arme du crime sur le tueur
00:01:49
Serge Pueyo - édité par Thibault Nadal

Une arme du crime qui interroge. Grâce aux douilles retrouvées sur le lieu du drame, mais aussi un morceau de plaque qui recouvre la crosse (ce morceau s'est détaché lorsque le tueur, à court de balles, a frappé violemment à la tête Zainab, l'ainée des fillettes de la famille Al-Hilli), les enquêteurs ont pu identifier l'arme utilisée par le tueur de Chevaline. 

Il s'agit d'une arme ancienne, un pistolet semi-automatique Luger P06 calibre 7,65 parabellum, fabriqué à partir de 1906 et utilisé principalement par l'armée suisse jusque dans les années 60.

L'utilisation d'un tel pistolet pour la tuerie de Chevaline interroge, car il ne répond pas aux exigences d'un tueur professionnel qui réalise un contrat. Hypothèse évoquée dans cette affaire car le père de famille anglais, Saad Al Hilli, pourrait être la cible principale de cette tuerie). 

Selon Alexandre Accatino, un spécialiste des armes, "il paraît peu probable qu'un tueur professionnel utilise une arme de collection. Un pistolet semi-automatique ancien tel que le Luger P06 peut s'enrayer", analyse-t-il. "Après, on peut se dire que l'auteur de ce crime avait sans doute prémédité son coup, car il a utilisé quand même trois chargeurs qui contiennent chacun huit balles. On peut se promener avec une arme dans la poche. Mais de là à avoir trois chargeurs", ajoute-t-il. "Le tueur a quand même vidé trois chargeurs. Donc oui, de ce côté-là, cela ressemble plus à quelque chose de professionnel que d'amateur. Donc c'est vrai que tout cela est paradoxal", conclut-il. 

Plusieurs théories sur le profil du meurtrier

À lire aussi

Pour Alexandre Accatino, le tueur avait un profil particulier : "C'est quelqu'un qui a été capable d'abattre quatre personnes de sang-froid. Un sang-froid effroyable (toutes les victimes ont été achevées d'une balle dans la tête). Quelqu'un de normalement constitué peut agir sous le coup de la colère. Mais le fait de voir quelqu'un mourir, de voir le sang éclaboussé, et de continuer à tirer parait quand même étonnant. Une nouvelle fois, c'est paradoxal : on regarde l'arme et on se dit, 'ce n'est pas un professionnel'. Mais de la manière dont cela a été fait, 'c'est un professionnel", explique ce spécialiste. 

Mais pour ce spécialiste des armes, une autre explication est envisageable : "C'est peut-être un crime de professionnel qui a voulu brouiller les pistes en utilisant une arme ancienne pour noyer le poisson". 

Depuis neuf ans, les enquêteurs de la gendarmerie sont à la recherche de ce Luger P06 ( 56 028 exemplaires ont été fabriqués par la Waffenfabrik de Berne) pour tenter de remonter jusqu'au tueur. Des investigations ont été menées dans de nombreux stands de tir, dans des salons de vente d'armes. Les sites de vente d'armes ont été surveillés. Le tout, sans résultat pour le moment. 

Des recherches inutiles ?

Le Luger P06 étant très répandu en Suisse (ce pays est frontalier de la Haute-Savoie, cadre de la tuerie), la France a obtenu en 2018 la collaboration des autorités suisses pour que des recherches soient menées dans ce pays, en vain pour l'instant.

Ces recherches sont probablement totalement inutiles : l'auteur des faits a très bien pu se débarrasser définitivement de son arme, une fois son forfait commis. En jetant son Luger P06 dans une rivière ou un lac, ou en l'enterrant dans un endroit isolé afin que son arme ne soit jamais retrouvée.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/