1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Tuerie de Chevaline : le profil mystérieux du père assassiné, Saad Al-Hilli
2 min de lecture

Tuerie de Chevaline : le profil mystérieux du père assassiné, Saad Al-Hilli

RÉCIT (2/7) - Près de dix ans après, aucun élément ne permet d'expliquer la tuerie de Chevaline. La personnalité du père de famille, Saad Al-Hilli, intrigue toujours, et ce, jusqu'en Angleterre où il habitait avec sa famille.

Le village de Chevaline en Haute-Savoie (illustration)
Le village de Chevaline en Haute-Savoie (illustration)
Crédit : AFP / JEAN-PIERRE CLATOT
Tuerie de Chevaline : le profil mystérieux du père, Saad Al-Hilli
00:01:58
Marie Billon

Le 5 septembre 2012, trois membres d'une famille de touristes britanniques, les Al-Hilli, étaient retrouvés morts criblés de balles au bout d'une route forestière en Savoie. Un cycliste de la région, sans aucun lien avec eux, était également abattu. 

Près de 10 ans après le drame, le crime n'est toujours pas résolu et rien n'explique un tel carnage. Parmi les mystères, on retrouve celui du profil du père de famille qui vivait à Claygate, à une demi-heure au sud de Londres.

Là-bas, la maison des Al-Hilli a été refaite à neuf, mais les voisins se souviennent toujours de la famille. Saad Al-Hilli y est décrit comme un bon voisin, discret, mais un peu intrigant. "Il avait des objets étranges chez lui : des tasers, des équipements de sécurité. Je comprends que les services secrets le connaissaient. Ça ne veut pas dire que c'était quelqu'un de mauvais, mais il y avait quelque chose. Il m'a dit aussi qu'il détenait des secrets qu'il ne pouvait pas partager avec moi. Je ne l'ai pas poussé (à me raconter, ndlr)", raconte Peter, un voisin.

Le père face à des soucis d'ordre juridique

Plusieurs mois avant de partir pour le séjour fatal en France, dans la région de Chevaline, le père de famille a aussi parlé à un autre voisin, Jacques. Il lui a dit qu'il avait des soucis d'ordre juridique, mais Jacques n'a pas pu l'aider. Il lui a conseillé de chercher le meilleur avocat qu'il pouvait se payer.

À écouter aussi

Le retraité ne veut pas en dire plus, mais il se souvient que Saad Al-Hilli se méfiait de quelque chose ou de quelqu'un. "Le soir de la veille de leur départ, Saad est venu me demander de garder un œil sur sa maison parce que mon jardin donne sur le sien. Je lui ai dit que je le ferais. Il m'a ensuite envoyé un texto pour me redire que personne n'avait le droit d'être là et que si je voyais quelqu'un dans le jardin, je devais appeler la police."

Les deux voisins ne savent pas trop quoi penser de ces mystères qui entouraient le père de famille et n'ont jamais demandé plus de détails. C'est un trait de caractère anglais, disent-ils, de ne pas fourrer son nez dans les affaires des autres. Mais ils aimeraient quand même beaucoup savoir si quelqu'un en voulait à leur ancien voisin. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciati