1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Tuerie de Chevaline : dix ans après, où en est l'enquête ?
3 min de lecture

Tuerie de Chevaline : dix ans après, où en est l'enquête ?

Dix ans après la tuerie de Chevaline, aucun suspect n'a pour l'instant été mis en examen. Retour sur cette affaire qui reste un mystère.

Le village de Chevaline en Haute-Savoie (illustration)
Le village de Chevaline en Haute-Savoie (illustration)
Crédit : AFP / JEAN-PIERRE CLATOT
Tuerie de Chevaline : dix ans après, où en est l'enquête ?
03:49
Tuerie de Chevaline : dix ans après, où en est l'enquête ?
03:49
Serge Pueyo - édité par Thibault Nadal

Dans l'affaire de la tuerie de Chevaline, un homme est toujours en garde à vue. Cette affaire reste une véritable énigme criminelle, 10 ans après les faits. La mort de trois membres d'une même famille britannique, les Al-Hilli et celle d'un cycliste savoyard n'ont toujours pas été élucidé, malgré des moyens exceptionnels déployés par les enquêteurs de la gendarmerie.

Tout a commencé le 5 janvier 2012 sur les hauteurs du village de Chevaline, en Haute-Savoie. Ce jour-là vers 15h45, au bout d'une petite route forestière, ce témoin découvre l'horreur. Il raconte sur RTL : "J'ai découvert une voiture avec une personne au volant, qui était morte et ça se voyait bien, par balle(s). Ainsi que deux personnes à l'arrière mortes également", avant d'ajouter qu'il avait également découvert "une petite fille allongée à côté de la voiture". "Elle a bougé, mais j'ai cru que c'était son dernier souffle. Après, pour moi, elle était morte. Ça me paraissait irréel, c'était comme dans une scène de film, sauf que je n'avais pas la télécommande pour arrêter", détaille-t-il. "On ne sait pas si les tueurs sont encore là, donc c'est moi qui appelle les secours et donne l'alerte".

Le plus exceptionnel, c'est que huit heures après la tuerie, les gendarmes qui avaient figé la scène de crime vont retrouver dans la voiture une petite survivante, une petite miraculée. Le procureur d'Annecy Éric Maillaud raconte : "On a pu ouvrir le véhicule et c'est à ce moment-là qu'on a découvert une petite fille d'environ 4 ans, que personne n'avait vu, parce que depuis 4h de l'après-midi, elle ne bougeait pas, sans doute terrorisée, complètement immobile au milieu des corps. Une petite fille qui va bien, elle a été examinée, elle vient d'être hospitalisée, ces jours ne sont pas en danger", racontait-il à l'époque. 

"Ils ont brisé ma vie"

Des dizaines d'enquêteurs vont mener pendant des années des investigations tous azimuts, entendre des dizaines de personnes. Des commissions rogatoires sont lancées en Grande-Bretagne et en Irak, pays d'origine de la famille Al-Hilli, sans résultat. 

À lire aussi

En 2014, un ancien policier municipal de Haute-Savoie est arrêté, il ressemble au portrait-robot d'un motard suspect. Il sera innocenté avant de témoigner de sa vie brisée sur RTL. "Ma femme était dehors en train de me dire au revoir. Et là des gens m'ont extrait de la voiture, ils ont simplement dit "gendarmerie" et là un officier de police judiciaire m'a signifié ma garde à vue pour des faits relatifs aux crimes de Chevaline. J'ai été transféré à la section de recherches de Chambéry pour y être interrogé pendant 96h". Il raconte ses quatre jours difficiles. "C'était très très dur, moralement physiquement et psychologiquement. Quatre jours, c'est énorme, on dort très peu. Je leur répondais que c'était la "quatrième dimension", ce n'est pas possible que ce soit moi. Je me demandais ce que je faisais là-bas, car ce jour-là je travaillais". 

Mais l'ancien gendarme raconte que le plus dur fut le regard des gens. "J'étais le tueur de Chevaline, alors que j'étais seulement en garde à vue pour des vérifications. Ils m'ont mis plus bas que terre. Ils m'ont brisé, ils ont brisé ma vie, ma famille et ma carrière, parce que je n'ai plus de travail. Ils ont anéanti ma vie et celle de ma famille. C'était déplorable, j'ai été trainé dans la boue". 

Un ancien légionnaire qui n'a pas supporté le poids du soupçon s'est même suicidé après sa garde à vue. Et à ce jour, la tuerie de Chevaline reste un mystère.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/