1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Toulouse : un "gilet jaune" interpellé incendie sa cellule, 26 gardés à vue évacués
1 min de lecture

Toulouse : un "gilet jaune" interpellé incendie sa cellule, 26 gardés à vue évacués

Les autres individus placés en garde à vue ont du être transférés vers d'autres commissariats. Deux policiers ont été incommodés par les fumées.

Le commissariat central de Toulouse
Le commissariat central de Toulouse
Crédit : Capture d'écran / Google Street View
Patrick Tejero & Léa Stassinet

Le sinistre a été rapidement maîtrisé. Samedi 23 mars, un "gilet jaune" interpellé et placé en garde à vue à Toulouse a mis le feu à sa cellule. "Il s'agit d'un feu de carton et de papiers" qui a rapidement été circonscrit, mais la fumée avait gagné l'ensemble du commissariat central, ont indiqué les secours, qui sont intervenus peu après 21h.

Deux personnes, des policiers, ont été transportés à l'hôpital après avoir avoir été légèrement intoxiqués. L’incendiaire avait été arrêté pour avoir allumé une barricade de poubelles dans l'après-midi lors de heurts entre manifestants et forces de l'ordre. La fouille n'a a priori pas été faite correctement avant son entrée en cellule. 26 individus, également en garde à vue au moment de l'incident, ont été transférés vers d'autres commissariats des environs. 

Lors de l'acte 19 du mouvement à Toulouse, 19 manifestants ont été interpellés et placés en garde à vue pour des "jets de projectiles contre les policiers, de la destruction de mobiliers urbains, ainsi que des feux de barricades et d'un véhicule" a indiqué la préfecture.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/