2 min de lecture Faits divers

Strasbourg : une femme dit avoir été agressée par 3 hommes lui reprochant de porter une jupe

TÉMOIGNAGE - Élisabeth dit s'être faite agresser dans une rue de Strasbourg par trois homme lui reprochant de porter une jupe. "Il faut en parler pour que les gens commencent à comprendre", confie-t-elle.

>
Strasbourg : agressée par trois hommes qui lui reprochent de porter une jupe Crédit Image : Yannick Olland / RTL | Crédit Média : Yannick Olland / RTL | Durée : | Date :
Yannick Olland
édité par Paul Turban

En plein jour, en pleine rue, ce vendredi 18 septembre, Élisabeth dit avoir été agressée en pleine rue à Strasbourg, en Alsace. Trois hommes l'ont interpellée avant de lui asséner un violent coup de poing. Sa faute à leurs yeux ? Avoir porté une jupe. 

"Je marchais vendredi entre 13 heures et 15 heures au bord du canal, près du pont qui mène à la fin de la médiathèque, raconte à RTL Élisabeth. J'étais sur mon portable, je regardais des vidéos. Et trois hommes arrivent en face de moi. J'étais habillée en jupe, une jupe rouge, rien de bien méchant. Ils se permettent de dire : 'regarde cette pute en jupe.' Donc je me permets de dire : 'pardon ?' Un des trois hommes a dit : 'Tu fermes ta gueule salope, tu ne réponds pas et tu baisses les yeux.'"

"Un m'attrape pas un bras, l'autre par l'autre bras, et le troisième me donne un coup de poing au visage, se souvient la jeune étudiante. Après, les trois se sont enfuis. Ça s'est passé tellement vite que je peux comprendre que personne n'ait pu intervenir. Le temps qu'ils interviennent, c'était fini. Mais ce qui me choque, c'est que les gens n'aient pas appelé la police, ne m'aient pas demandé si ça allait... Les gens l'ont vu. J'ai vu moi-même qu'ils avaient vu. Je trouve ça grave."

Je ne vais pas m'empêcher de vivre

Élisabeth, agressée à Strasbourg
Partager la citation

"Je ne vois pas pourquoi je devrais avoir peur d'ouvrir ma bouche, confie sans regret Élisabeth. Il faut en parler. Ce n'est pas le quotidien parce que ce n'est pas toutes les secondes. Mais c'est très récurrent. Il faut en parler pour que les gens commencent à comprendre, pour que les futures générations comprennent qu'il y a un danger dehors."

"Il y a un groupe qui s'est créé sur Facebook, 'Strasdéfense', qui fait des rondes le soir dans les rues de Strasbourg, se réjouit la jeune femme. Ils interviennent pour aider les femmes qui se font aborder. La même jupe, je l'ai remise le lendemain. C'est ma jupe préférée. Je ne vais pas m'empêcher de vivre pour des abrutis qui ont réagi comme ça." Élisabeth a porté plainte. À Strasbourg, moins de 10% des femmes victimes d'agressions sexistes osent le faire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Strasbourg Bas-Rhin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants