1 min de lecture Profanation

Sarcelles : une enquête après la profanation d'une stèle aux soldats africains

La dégradation, jeudi 14 novembre, de la stèle représentant les soldats africains morts pour la France durant la Grande Guerre a scandalisé les habitants.

Deux policiers dans la ville de Sarcelles (illustration)
Deux policiers dans la ville de Sarcelles (illustration) Crédit : JOEL SAGET / AFP
Lilas Fournier et AFP

Une enquête a été ouverte à Sarcelles, dans le Val-d'Oise, après qu'une stèle dédiée aux soldats morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale ait été vandalisée et profanée, dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 novembre. 


Selon les premières images de vidéosurveillance, le présumé coupable serait "visiblement un homme, seul et pas encore identifié", qui a "massacré le parterre de fleurs" et frappé la stèle jusqu'à ce qu'elle se renverse peu après 20 heures jeudi soir, deux jours après les cérémonies du 11 novembre, a raconté une source proche de l'enquête, qui confirme les informations du journal Le Parisien. "Aucune inscription, aucun tag, rien n'a été laissé sur la stèle", a cependant nuancé la source. 

Installé sur le parvis de la gare depuis mai 2018, le monument se veut un hommage aux soldats étrangers africains pendant les deux Guerres mondiales. Toujours selon Le Parisien, cette stèle avait été érigée après une demande du "collectif africain" de la ville pour témoigner respect à leurs ancêtres. Il n'y avait "aucune polémique" autour d'elle, a précisé la source proche de l'enquête et personne n'a revendiqué l'action. 

La mairie a porté plainte le vendredi après-midi 15 novembre. "C'est inadmissible et scandaleux. Nous allons tout faire pour la réhabiliter ou la reconfectionner le plus vite possible", s'est insurgé le maire PS Patrick Haddad, au Parisien. De son côté, le commissariat de Sarcelles a ouvert une enquête pour "dégradations de biens publics". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Profanation Sarcelles Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants