1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. REPORTAGE - Corse : Cargèse, fief nationaliste et royaume de la famille Colonna
2 min de lecture

REPORTAGE - Corse : Cargèse, fief nationaliste et royaume de la famille Colonna

C’est dans ce village de 1.300 âmes, situé sur la côte occidentale de la Corse-du-Sud, que sera inhumé ce vendredi 25 mars le militant nationaliste Yvan Colonna. Un secteur historiquement indépendantiste où l’on défend coûte que coûte la mémoire du berger tragiquement célèbre.

L'église latine de Cargèse où se dérouleront les obsèques d'Yvan Colonna
L'église latine de Cargèse où se dérouleront les obsèques d'Yvan Colonna
Crédit : Hugo Amelin / RTL
REPORTAGE - Corse : Cargèse, fief nationaliste et royaume de la famille Colonna
00:01:37
Hugo Amelin - édité par William Vuillez

L'Église latine de Cargèse surplombe la baie scintillante. À l’entrée : un portrait d’Yvan Colonna peint sur une simple planche de bois. À l’intérieur : une centaine de places assises seulement. L’édifice sera bien trop petit pour accueillir les proches et les nombreux sympathisants de la cause nationaliste qui prévoient d’assister aux obsèques. En face, à 100 mètres sur un autre piton, l’église grecque de St Spyridon, fondée par une colonie hellène au XIXème siècle.

Pour s’y rendre, il faut emprunter une route sinueuse, longer la mer une bonne heure à partir d’Ajaccio. Sur les murets qui bordent la voie sont peints des messages parfois hostiles. Des insultes contre les gendarmes. Le mot "Français" accolé à un dessin de cercueil. "Gloire à toi Yvan" taggué dans des abribus ou encore "tu vas nous manquer". Probablement les plus jeunes, dont la fibre nationaliste s’est réveillée le jour de l’agression d’Yvan Colonna. On croise un retraité qui efface ces graffitis, en particulier celui apposé face à la mer lorsque l’on arrive sur le parking principal : "Français de merde, veuillez rentrer chez vous".

Un graffiti anti-France sur un muret de Cargèse (Corse-du-Sud)
Un graffiti anti-France sur un muret de Cargèse (Corse-du-Sud)
Crédit : Hugo Amelin / RTL

Pour interviewer les habitants, ce n’est pas simple. "RTL, qu’est-ce que vous faites là ?" Je peux vous enregistrer Monsieur ? "Non, je ne parle pas". Silence. Derrière cette omerta de façade, culturelle, certains ont quand même envie de confier ce que représentait Yvan Colonna pour eux. "Ce village, c’est une famille, on se connaît tous. On est tous dans la peine. On pense aux parents Colonna, que l’on adore… et à notre petit Yvan. Je l’ai connu enfant, il était adorable", glisse Michèle, qui nous épiait depuis le perron de sa maison. 

Pas de drapeau tricolore au fronton de la mairie de Cargèse, seul un drapeau à tête de Maure. En langue corse, une grande affiche apposée sur un immeuble au centre du village : État français Assassin, accompagné du cliché le plus connu d’Yvan Colonna : celui de son avis de recherche. Son visage, plus jeune, est aussi peint au pochoir à plusieurs coins de rues. Un autre membre du commando Érignac, Pierre Alessandri, est originaire du coin, historiquement l’un des plus "durs" de la lutte indépendantiste.

Un portrait d'Yvan Colonna placardé dans les rues de Cargèse.
Un portrait d'Yvan Colonna placardé dans les rues de Cargèse.
Crédit : Hugo Amelin / RTL
À lire aussi

"Qu’il soit Roi ou qu’il soit faible, un homme décédé, on doit l’accompagner dans la dignité". Antoine Forget, curé de Cargèse, va présider les obsèques. "Ses proches espéraient qu’Yvan revienne ici vivant. Pour ses parents qui sont âgés, les déplacements sur le continent pour le visiter étaient de plus en plus difficiles". Se sent-il dérangé par le fait d’organiser une cérémonie religieuse pour un assassin condamné ? "Il a toujours clamé son innocence, qui suis-je pour juger ?", rétorque l’homme d’église. "Les prisonniers, on les visite. On les enterre aussi. Pourquoi ce serait différent pour lui ?". Lui le Thanatos Corse, fils de la nuit et des ténèbres dans la mythologie.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/