1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Rave party près de Rennes : 5 nouvelles interpellations
2 min de lecture

Rave party près de Rennes : 5 nouvelles interpellations

Le parquet de Rennes confirme de nouvelles interpellations dans l'enquête sur la rave party qui avait rassemblé 2.400 personnes lors du Nouvel An.

Des gendarmes démantèlent une rave près d'un hangar désaffecté à Lieuron à environ 40 km au sud de Rennes, le 2 janvier 2021.
Des gendarmes démantèlent une rave près d'un hangar désaffecté à Lieuron à environ 40 km au sud de Rennes, le 2 janvier 2021.
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Thomas Prouteau & Jérémy Billault

L'enquête autour de la rave party illégale qui avait réuni 2.400 personnes en Bretagne lors du réveillon se poursuit. Cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue ce mercredi matin,  a appris RTL auprès du parquet de Rennes. "Dans le cadre de l'information judiciaire suivie par les deux juges d'instruction, cinq personnes ont été interpellées ce matin par la brigade de recherches de Redon et placées en garde à vue", explique Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes.

Quatre personnes ont déjà été mises en examen. Parmi elles, un jeune homme de 22 ans qui a été placé en détention après la rave party. Sans casier judiciaire, il est placé en détention provisoire depuis le 4 janvier dernier

Environ 2.400 personnes s'étaient rassemblées près de Rennes, en pleine crise sanitaire, suscitant la mobilisation de moyens importants dont les images avaient suscité de nombreuses réactions.

Appel à manifester le 23 janvier

Dans un courrier que RTL a pu consulter, les "comités de soutien aux inculpés de la Maskarade" font part de leur colère à la suite de ces cinq nouvelles interpellations et dénoncent également des perquisitions et la saisie de matériel. "Différents lieux ont été perquisitionnés à 6h ce matin, peut-on lire, des personnes ont été interpellées, du matériel a été saisi. L'acharnement répressif monte encore d'un cran, notre détermination aussi." 

À lire aussi

Les auteurs dénoncent encore un "nouvel affront pour une jeunesse d’abord délaissée puis criminalisée par toute une classe politique qui se cherche un bouc-émissaire pour faire oublier son incompétence dans la gestion de la crise sanitaire" et appellent à la mobilisation. "Nous n’accepterons plus que toute une partie de la population soit sacrifiée, ses besoins méprisés et sa culture discriminée !", ajoutent-ils.

Les comités de soutien aux inculpés de la Maskarade et la Coordination Nationale des Sons appellent à manifester ce samedi 23 janvier à Rennes ainsi que dans d'autres villes, "pour exiger la libération de Tristan et justice pour Steve", jeune homme qui avait perdu la vie en juin 2019 lors de la Fête de la musique 2019 à Nantes, marquée par une intervention controversée de la police.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/