1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Rave party en Bretagne : Jacob dénonce un "effondrement complet de l'autorité de l'État"
1 min de lecture

Rave party en Bretagne : Jacob dénonce un "effondrement complet de l'autorité de l'État"

INVITÉ RTL - Pour Christian Jacob, l'État a complètement failli dans sa gestion de l'affaire de la rave party en Bretagne, qui a suscité une vive polémique ces derniers jours.

Le président du parti Les Républicain Christian Jacob (illustration)
Le président du parti Les Républicain Christian Jacob (illustration)
Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Christian Jacob était l'invité de RTL
12:12
Christian Jacob était l'invité de RTL du 6 janvier 2021
12:12
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Maeliss Innocenti

Les organisateurs de la rave party du Nouvel An en Bretagne ont qualifié leur action de "geste politique" motivé par une "ardeur de vivre" après une année de privations liées au coronavirus. Des propos jugés "idiots" par Christian Jacob, président des Républicains, qui a aussi jugé l'État responsable de ce fiasco.

Les 2.500 fêtards ont quitté le rassemblement le samedi 2 janvier au matin. Ce sont eux-mêmes qui ont mis fin à cette rave party. Le ministère de l'Intérieur a décidé de poursuivre les organisateurs a posteriori.

Pour Christian Jacob, toute cette affaire est "un effondrement complet de l'autorité de l'État". Et pas seulement d'un point de vue sanitaire.

"Les gendarmes ont été obligés de lever le barrage, d'abandonner un véhicule qui a été incendié. Ça a été filmé, diffusé sur les réseaux sociaux… Cette situation est catastrophique. On a la crise sanitaire mais sur le plan de la sécurité on pourrait en parler longuement aussi".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/