1 min de lecture Faits divers

Quimperlé : le corps retrouvé est celui de Georges Courtois, ex-preneur d'otages

L'ex-braqueur, qui avait pris en otage la cour d'assises de Loire-Atlantique en 1985, a été retrouvé mort, le samedi 16 mars. Son appartement était en proie à un incendie.

L'ancien preneur d'otages Georges Courtois durant son procès pour détention d'armes, le 10 octobre 2002.
L'ancien preneur d'otages Georges Courtois durant son procès pour détention d'armes, le 10 octobre 2002. Crédit : ALAIN JOCARD / AFP / 2002
Sarah Duhieu
Sarah Duhieu
et AFP

L'autopsie a confirmé son identité. Le corps retrouvé dans un appartement en feu ce samedi 16 mars, à Quimperlé (Finistère), est bien celui de Georges Courtois, le preneur d'otages de la Cour d'assises de Nantes en 1985, confirme le parquet. "Il a été identifié (...) Par contre, son décès n'est pas consécutif à l'incendie", indique Marie-Noëlle Collobert, vice-procureure de la République de Quimper.

Le samedi 16 mars, aux alentours de 21 heures, les pompiers interviennent sur un incendie dans l'appartement loué par Georges Courtois, à Quimperlé. Ils découvrent le corps d'"un homme d'environ 70 ans", qui est formellement identifié ce mardi 19 mars comme étant l'ancien braqueur, âgé de 71 ans.

Les causes de sa mort ne sont pas encore connues, mais toute intervention d'un tiers est exclue, précise la vice-procureure Marie-Noëlle Collobert. L'enquête devra également déterminer s'il s'agit d'un incendie criminel ou accidentel.

Prise d'otages en plein procès

À lire aussi
Le pont Chaban-Delmas, à Bordeaux accident
Bordeaux : 10 personnes blessées dans la collision d'un bateau contre un pont

Le 19 décembre 1985, Georges Courtois comparaît, avec ses complices, devant la cour d'assises de Loire-Atlantique pour le braquage d'une banque. Mais en plein procès, son ami Abdelkarim Khalki, qui se revendique du groupe palestinien Abou Nidal, surgit dans la salle, arméUne trentaine de personnes - magistrats, jurés, journalistes et étudiants - sont prises en otages. La situation durera 36 heures.

Georges Courtois, qui avait demandé un véhicule pour prendre la fuite, est finalement interpellé par les policiers du Raid à l'aéroport de Nantes. Pour cette prise d'otages, il est condamné en 1988 à vingt ans de réclusion. Suivent deux nouvelles condamnations pour braquages. Sorti en 2014, l'homme aura passé, au total, 34 ans derrière les barreaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Prise d'otages Procès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797246078
Quimperlé : le corps retrouvé est celui de Georges Courtois, ex-preneur d'otages
Quimperlé : le corps retrouvé est celui de Georges Courtois, ex-preneur d'otages
L'ex-braqueur, qui avait pris en otage la cour d'assises de Loire-Atlantique en 1985, a été retrouvé mort, le samedi 16 mars. Son appartement était en proie à un incendie.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/quimperle-le-corps-retrouve-est-celui-de-georges-courtois-ex-preneur-d-otages-7797246078
2019-03-19 19:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8XxVyMnr8Aav-vIglQU4aw/330v220-2/online/image/2019/0319/7797246799_l-ancien-preneur-d-otages-georges-courtois-durant-son-proces-pour-detention-d-armes-le-10-octobre-2002.jpg