1 min de lecture Justice française

Procès filmés : "Il faut trouver un juste équilibre" nuance François Molins sur RTL

INVITÉ RTL - Le procureur général près de la Cour de Cassation revient sur la volonté du garde des Sceaux de diffuser systématiquement les procès. Il adhère à cette idée mais demandes des conditions particulières.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Procès filmés : "il faut trouver un juste équilibre" nuance François Molins Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Nicolas Barreiro

Le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, a affirmé le lundi 28 septembre son souhait que les procès soient "totalement" filmés et diffusés. Il souhaite mener ce projet "avant la fin du quinquennat". Selon lui, "la justice doit se montrer aux Français. La publicité des débats est une garantie démocratique", déclarait le ministre au Parisien

Cette initiative du ministre est d'ailleurs bien reçue de la part de François Molins, procureur général près la Cour de Cassation, "tout ce qui contribue à donner plus de transparence à l'action de la justice, c'est bien", résume -t-il simplement avant d'ajouter que "la justice fait de bonnes choses mais on ne les connaît peut-être pas assez".

Il confie donc être favorable à l'idée d'Eric Dupond-Moretti, "mais avec certaines nuances". Le magistrat est totalement d'accord pour ouvrir les textes sur la diffusion de certains procès mais pas tous, "je pense par contre qu'on ne peut pas aller jusqu'à une diffusion systématique".

"Le Conseil Constitutionnel, lorsqu'il a eu à examiner la loi existante, a rappelé que la bonne administration de la justice est un principe à valeur constitutionnelle, donc qu'il y a des exigences de transparence" explique-t-il.

À lire aussi
Un officier de la garde républicaine, avec le portrait de Samuel Paty assassinat
Samuel Paty : prison avec sursis pour l'étudiante qui a dit qu'il "méritait" de mourir

"Mais à l'opposé vous avez aussi une exigence à préserver la sérénité des débats, de protéger la vie privée des gens, de ne pas dissuader les témoins à venir et préserver aussi le droit à l'oubli, [...] c'est entre ces contraires qu'il faut trouver un juste équilibre" conclut François Molins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice française Justice Éric Dupond-Moretti
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants