1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès du 13 novembre : que faut-il attendre de Salah Abdeslam ?
1 min de lecture

Procès du 13 novembre : que faut-il attendre de Salah Abdeslam ?

ÉCLAIRAGE - Salah Abdeslam sera un élément central du procès des attentats du 13 novembre 2015 qui s'ouvre à Paris. Aveux, confessions, repentir... Que faut-il attendre du seul survivant des commandos ?

Le convoi transportant Salah Abdeslam vers la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, le 27 avril 2016
Le convoi transportant Salah Abdeslam vers la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, le 27 avril 2016
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Procès du 13 novembre : que faut-il attendre de Salah Abdeslam ?
01:58
Cindy Hubert - édité par Cassandre Jeannin

Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos des attentats du 13 novembre 2015, est la figure principale des accusés au procès qui s'ouvre le 8 septembre. L'homme s'est toujours montré mutique lors de ses multiples interrogatoires. Pour Aurélie Bolin, membre du syndicat Ufap-Unsa Justice de Fleury-Mérogis, qui l'a côtoyé au sein de la maison d'arrêt, il y a "très peu d'espoir que les choses se passent bien lors du procès et qu'il dise enfin ce qu'il s'est réellement passé".

Il ne faut rien attendre de Salah Abdeslam, répètent en chœur les avocats des parties civiles. Il ne faut pas espérer un quelconque repentir ou un Salah Abdeslam qui se mettrait - enfin - à tout raconter. Chacun se souvient de sa dernière et unique apparition en public lors de son procès à Bruxelles en 2018. Il avait sidéré la salle en se mettant à prêcher : "Je n'ai pas peur de vous, je place ma confiance en Allah", une minute récitée avec les tripes avant de se taire et d'afficher un silence obstiné à toutes les questions du juge. 

Ce mutisme et cette absence de remise en question sont surement parmi les raisons pour lesquelles son ancien avocat a jeté l'éponge. Frank Berton était retourné voir Salah Abdeslam en prison et se préparait à l'accompagner pendant ces 9 mois aux assises. Il a finalement renoncé, ne se voyant pas se lancer dans cette épreuve, sans aucune assurance sur l'attitude de son client.

Être l'avocat de Salah Abdeslam c'est aussi se préparer aux menaces de mort, à la pression, à des retentissements sur sa vie privée, tout cela a pesé dans la décision. Salah Abdeslam a fini par le récuser.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/