1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès des attentats de Bruxelles : "Je me suis dit 'je suis en train de mourir'", raconte une survivante
2 min de lecture

Procès des attentats de Bruxelles : "Je me suis dit 'je suis en train de mourir'", raconte une survivante

Ce mercredi 30 novembre s'ouvre le procès des attentats islamistes de Bruxelles, qui ont fait 32 morts en mars 2016. Jeannette, l'une des survivantes, raconte l'attaque des kamikazes, qu'elle a vécue avec son mari.

Un policier belge près de la salle d'audience du procès des attentats de Bruxelles, le 30 novembre 2022
Un policier belge près de la salle d'audience du procès des attentats de Bruxelles, le 30 novembre 2022
Crédit : Stephanie LECOCQ / POOL / AFP
Procès des attentats de Bruxelles : une survivante témoigne avant la première audience
00:01:50
Cindy Hubert - édité par Joanna Wadel

Mille citoyens belges sont convoqués au tribunal ce mercredi 30 novembre. Parmi eux, 12 jurés, qui seront chargés de juger les attentats islamistes de Bruxelles. Tirés au sort ce mercredi, ils siègeront pendant toute la durée du procès. Le 22 mars 2016, Bruxelles connaissait les attaques les plus meurtrières de son histoire qui firent 32 morts, plus de 350 blessés à l'aéroport de Bruxelles et dans une station de métro de la capitale.

"On se trouvait dans la file, à quatre mètres du premier kamikaze, il a explosé… Ça m'a pris du temps pour réaliser ce que cela voulait dire, la boule de feu qui est venue […] lorsque j'ai entendu cette seconde bombe, je me suis dit 'je suis en train de mourir, c'est bien', j'étais sereine…", raconte Jeannette, qui se trouvait ce jour-là au comptoir de l'enregistrement de l'aéroport, avec son mari. 

Ce dernier s'est ensuite réveillé, la cherchant parmi les corps : "J'avais du sang qui coulait sur mes yeux, j'avais été blessée à la tête, il était brûlé", se souvient encore Jeannette. Le couple est alors blessé par des "éclats de bombe". L'attaque a plongé le hall dans l'obscurité, "il faisait très sombre", explique Jeannette, qui assure avoir su "instantanément" qu'il s'agissait d'un attentat, comme beaucoup de survivants, ajoute-t-elle. 

Le procès est prévu pour durer au moins dix mois. Ce mercredi, neuf accusés seront présents lors de l'audience, dont Salah Abdeslam et Mohammed Abrini. Les deux amis d'enfance du quartier de Molenbeek, déjà condamnés en juin dernier au procès des attentats du 13 novembre

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire