1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentats de Bruxelles : le testament audio d'un des kamikazes de l'aéroport
1 min de lecture

Attentats de Bruxelles : le testament audio d'un des kamikazes de l'aéroport

Bel RTL s’est procuré de nouveaux extraits du testament audio d’Ibrahim El Bakraoui, kamikaze de l’aéroport de Bruxelles. Ce testament avait été retrouvé sur un ordinateur jeté dans une poubelle à Schaerbeek, en banlieue de la capitale.

La photo des trois auteurs présumés de l'attentat contre l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, le mardi 22 mars 2016
La photo des trois auteurs présumés de l'attentat contre l'aéroport de Bruxelles-Zaventem, le mardi 22 mars 2016
Crédit : BELGIAN FEDERAL POLICE / AFP
Attentats à Bruxelles : le testament audio du terroriste Ibrahim El Bakraoui
01:36
Thomas Prouteau & Clémence Bauduin

"On est un peu dans la précipitation." Un document sonore, obtenu par Bel RTL, dévoile de nouveaux extraits du testament audio d’Ibrahim El Bakraoui, kamikaze qui a sévi à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, le 22 mars 2016, dans les attaques qui ont fait 32 victimes dans la capitale belge. Ce testament avait été retrouvé sur un ordinateur jeté dans une poubelle à Schaerbeek, commune de l'agglomération de Bruxelles, devant l'appartement que venait de quitter El Bakraoui avant d'aller se faire sauter.

Plusieurs messages sonores composent ce document. Ibrahim el Bakraoui s'adresse à son cousin, Yassine Attar, membre du réseau terroriste. Retranché dans sa dernière planque avec son frère, le jihadiste reconnait être sous une pression intense. "On est un peu dans la précipitation (...). On n'est plus en sécurité, même un logement sécurisé, on n'en a plus", décrit-il.

À l'heure de cet enregistrement, la décision de se faire exploser à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem semble déjà prise, mais dans la précipitation. "Sache que tu as une grande place dans mon cœur. On espère, Inch'Allah ("si Allah le veut", ndlr) que tu nous rejoignes au paradis au plus vite", dit Ibrahim El Bakraoui dans une sorte d'adieu à son cousin. "Si on s'éternise, on risque de terminer dans une cellule", poursuit-il, laissant penser que les terroristes ont décidé de passer à l'action dans l'urgence. Quelques heures plus tard, El Bakraoui et son frère Khalid déclenchent leurs ceintures explosives, à l'aéroport de Bruxelles et dans la station de métro Maelbeek de la capitale belge.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/