2 min de lecture Bretagne

Privée de courant, une handicapée ne peut plus utiliser son fauteuil roulant

Face à l'émotion provoquée par un article de "Ouest-France" sur la précarité d'une femme de 60 ans, le fournisseur a rétabli l'électricité.

Privée de courant, une handicapée ne peut plus utiliser son fauteuil roulant
Privée de courant, une handicapée ne peut plus utiliser son fauteuil roulant Crédit : JOEL SAGET / AFP
François Quivoron
François Quivoron

Le calvaire d'une femme handicapée, privée de courant et donc incapable de recharger son fauteuil roulant électrique, a suscité une vague d'indignation et de solidarité cette semaine à Plérin, commune des Côtes-d'Armor en Bretagne. Mardi, EDF avait coupé l'électricité dans son logement en raison d'une accumulation d'impayés. 

Malgré plusieurs appels au fournisseur, la sexagénaire handicapée obtenait la même réponse : "Vous êtes en fauteuil, ce n’est pas notre problème !", a-t-elle raconté à Ouest-France. "Ses impayés s’accumulent depuis la fin de la trêve hivernale. Nous avons établi un échéancier avec elle, mais elle ne le respecte pas. Nous l’avons aussi orientée vers les services sociaux", s'était justifiée EDF. 

La parution dans le quotidien régional jeudi 28 septembre d'un article sur la situation précaire de cette femme a provoqué de vives réactions. "J'ai été choqué, a assuré Ronan Kerdraon, le maire de Plérin. J’ai tout de suite demandé à ma directrice de cabinet de prendre contact avec Enedis et ERDF pour rétablir le courant au plus vite. Ce qui a été fait à 11h50."

À lire aussi
Des immeubles du quartier Bellevue, à Brest, où une fillette a reçu un violent coup de galet à la tête enquête
Brest : une fillette de 9 ans dans le coma après avoir reçu un galet à la tête

Élan de générosité

"J'ai rappelé EDF ce matin (jeudi). Une dame très gentille m’a dit qu’elle allait faire le nécessaire. Quand je lui ai raconté tout ce qui m’était arrivé, elle n’en revenait pas !", a raconté cette habitante de Plérin, qui peine à boucler ses fins de mois avec une allocation adulte handicapé de 810€ par mois

 EDF, conscient de l'émotion suscitée par l'article de Ouest-France, a revu sa position : "Elle n’était pas identifiée comme personne en situation de précarité. Les services sociaux de la ville doivent prendre contact dès demain (vendredi) avec elle. Nous pourrons ensuite mettre en place une protection spécifique."

La population de Plérin a souhaité apporter son aide. Une habitante lui avait ainsi proposé de faire quelques courses et de recharger le fauteuil chez elle en attendant le retour du courant. Un homme originaire d'Ile-de-France a même effectué un virement de 200€ à EDF pour éponger une partie des dettes de la femme handicapée auprès du fournisseur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bretagne Côtes d'Armor EDF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790278227
Privée de courant, une handicapée ne peut plus utiliser son fauteuil roulant
Privée de courant, une handicapée ne peut plus utiliser son fauteuil roulant
Face à l'émotion provoquée par un article de "Ouest-France" sur la précarité d'une femme de 60 ans, le fournisseur a rétabli l'électricité.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/privee-de-courant-une-handicapee-ne-peut-plus-utiliser-son-fauteuil-roulant-7790278227
2017-09-29 15:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PK02hxwhmXzkyVQDa71PLA/330v220-2/online/image/2017/0929/7790282152_privee-de-courant-une-handicapee-ne-peut-plus-utiliser-son-fauteuil-roulant.jpg