1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Piqûres en boîte de nuit : le parquet de Valence saisi pour plusieurs affaires
2 min de lecture

Piqûres en boîte de nuit : le parquet de Valence saisi pour plusieurs affaires

Le parquet de Valence a mis en ligne un communiqué de presse ce lundi 2 mai dans lequel il indique s'être saisi de plusieurs affaires de piqûres en boîte de nuit.

Piqûres de drogue en boîte de nuit
Piqûres de drogue en boîte de nuit
Crédit : AFP
Guillaume Dosda

Le 15 avril 2022, deux plaintes ont été déposées par un jeune homme et une jeune femme, tous deux âgés de 19 ans et domiciliés dans le Vaucluse pour des faits survenus dans la soirée du 10 avril 2022 au sein de la boîte de nuit "Le Gold" à Montélimar. Les victimes expliquent s'être faites piquer au cours de la soirée et s'être senties mal lors de la soirée puis durant les jours suivants. Le Parquet de Valence en a été saisi le 29 avril 2022 après dessaisissement du Parquet de Carpentras.

Le 30 avril 2022, deux nouvelles plaintes ont été déposées au commissariat de police de Montélimar par deux jeunes filles âgées de 17 ans et 15 ans et demi, toutes deux domiciliées dans la Drôme, pour des faits survenus dans la soirée du 29 avril au sein de la même boîte de nuit "Le Gold". Les victimes dénonçaient des faits similaires, sans qu'aucun symptôme ne les ait alertés.

3 ans d'emprisonnement et de 45.000 € d'amende.

Après recensement des enquêtes en cours, une autre plainte a été déposée le 20 mars 2022, par une jeune femme âgée de 18 ans et domiciliée dans la Drôme, pour des faits survenus dans la nuit du 19 au 20 mars 2022 au sein de la boîte de nuit "Le Cocoon" à Montélimar. La victime expliquait s'être fait piquer sur la piste de danse et avoir ressenti un malaise quelques instants plus tard nécessitant la prise en charge par le service des urgences.

Pour l'ensemble de ces faits, des enquêtes sont en cours sous la qualification d'administration de substance nuisible avec préméditation ou guet-apens suivi d'incapacité n'excédant pas 8 jours. La peine encourue pour ce délit est de 3 ans d'emprisonnement et de 45.000 € d'amende.

À écouter aussi

Le Parquet de Valence a invité les personnes victimes de faits similaires à se faire connaître en déposant plainte au commissariat de police ou dans la brigade de gendarmerie la plus proche de leur domicile.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.