1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Patrick Dils : 15 ans de prison pour un double meurtre qu'il n'a pas commis
2 min de lecture

Patrick Dils : 15 ans de prison pour un double meurtre qu'il n'a pas commis

Patrick Dils a 16 ans quand sa vie bascule en 1987. Proche voisin de deux petits garçons retrouvés morts à Montigny-lès-Metz​, il est accusé et condamné à perpétuité pour un double meurtre qu’il n’a pas commis. Il est finalement acquitté après quinze ans de prison.

Patrick Dils
Patrick Dils
Crédit : T.F.1-CHEVALIN
L'INTÉGRALE - Patrick Dils : l'innocent condamné
00:39:03
L'ENQUÊTE - Patrick Dils : des faux aveux au vrai coupable
00:14:30
Jean-Alphonse Richard & Marie Bossard & Alexis Kergus

Si l'affaire Dils a profondément marqué l'histoire de la Justice, c'est qu'elle contient tous les ingrédients de la fabrication d'un coupable idéal, des aveux parfaitement détaillés jusqu'à l'incapacité d'un individu à se défendre correctement


Le 28 avril 1987, à 14h45, Patrick Dils, 16 ans, sort du restaurant La Crémaillère, l'établissement de Montigny-les-Metz où il est apprenti-cuisinier. Il ne fait que quelques pas quand deux policiers lui demandent de les suivre. Direction les bureaux de la police judiciaire de Metz. Ce jour-là, il est emmené pour être à nouveau entendu dans une affaire sordide de meurtre commis quelques mois avant à Montigny-les-Metz. 

En septembre 1986, les corps de Cyril Beining et Alexandre Beckrich sont retrouvés à la nuit tombée sur le talus de la voie ferrée à Montigny. Ils ont été massacrés à coups de pierre, défigurés par la violence de leur assaillant. L'un des pantalons d'une victime est baissé mais il n'y a pas eu d'agression sexuelle. La Police Judiciaire n'a pas ménagé ses efforts. 700 personnes ont été interrogées : marginaux, dealeurs de drogue, délinquants, avec une cinquantaine de gardes à vue.

Un coupable idéal

La famille Dils, elle, habite à proximité du talus de la SNCF, et a comme voisins les Beining. Les Dils n'ont pas échappé aux questions des policiers dans les jours suivant le crime. Mais sept mois après le double crime, Patrick Dils est pour la troisième fois entendu par les policiers. L'inspecteur Varlet estime que Dils pourrait avoir eu le temps d'aller sur le talus et y tuer les enfants. "Dix minutes, c'est long, qu'est ce que tu as fait pendant tout ce temps ?", questionne en boucle l'inspecteur. 

À écouter aussi

La première journée ne donne rien, l'apprenti cuisinier reste très calme, poli, attentif mais ne livre aucune révélation. Le lendemain à 10h00, Patrick Dils raconte sans presque jamais s'arrêter le double crime. Il dit être monté sur le talus, avoir suivi les enfants, avoir agi dans un état second. Il a frappé les têtes à trois voire quatre reprises. Dils donne une foule de détails. Des détails répétés devant d'autres policiers puis devant la juge. 

Le 27 janvier 1989 , il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour meurtre dans une atmosphère très tendue. "Lors du premier procès aux assises, l'avocat général avait dit : 'Je regrette que la peine de mort ait été abolie car sinon je l'aurai requise contre vous et je me serais fait fort de l'obtenir' ", explique Me Jean-Marc Florand, avocat de Patrick Dils et invité de L'heure du Crime

Après quinze ans de prison, Patrick Dils est finalement acquitté, suite à un nouvel élément dans l'enquête : la présence avérée du tueur multirécidiviste Francis Heaulme à Montigny le jour du double meurtre. Dans le box, celui-ci, désormais accusé et véritable auteur du double crime est condamné en 2017 à perpétuité par la cour d'assises de Moselle.

Nos invités

- Brigitte Vital-Durand, journaliste pour Libération et auteure de la BD "L’innocent incompris" aux éditions du faubourg

- Me Jean-Marc Florand, avocat de Patrick Dils

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/