1 min de lecture Justice

Paris : l'éboueur pris en photo en train de dormir puis licencié veut porter plainte

Adama Cissé, l'éboueur parisien licencié pour faute grave après qu'une inconnue a posté une photo de lui sur Twitter, envisage de porter plainte. Il poursuit aussi son employeur aux prud'hommes.

>
Paris : l'éboueur pris en photo en train de dormir puis licencié veut porter plainte Crédit Image : Capture d'écran C8 | Crédit Média : Anne Le Henaff / RTL | Durée : | Date :
Anne Le Henaff
Anne Le Henaff édité par Maeliss Innocenti

C'est à la fois un élan de solidarité et une vague d'indignation qui s'est emparée des réseaux sociaux après le licenciement d'Adama Cissé, un éboueur parisien pris en photo en train de se reposer par une internaute, qui a ensuite posté le cliché sur Twitter avec ce commentaire : "Voilà à quoi servent nos impôts." Réaction immédiate de l'entreprise Derichebourg qui a décidé de licencier son employé pour faute grave.

Adama Cissé, qui attaque son employeur aux prud'hommes, s'est exprimé au micro de RTL. "Le travail que je fais, c'est pas facile. Je monte, je descends. J'avais mal aux chevilles. J'ai eu comme un vertige", a-t-il ainsi expliqué avant de revenir sur le moment où on l'a pris en photo. "J'étais allongé par terre. Quelqu'un est venu, a pris ma photo… J'étais même pas au courant. Il a lancé ça sur les réseaux sociaux à ma société sans me demander 'monsieur qu'est-ce qui vous arrive ? Vous voulez que j'appelle les pompiers ?'. On m'a appelé au dépôt et du jour au lendemain ils m'ont licencié brutalement."

En plus de la procédure aux prud'hommes, Adama Cissé envisage d'entamer des poursuites envers cette femme qui l'a pris en photo : "J'ai envie de porter plainte contre la personne aussi, c'est pas normal."

À l'issue de l'audience de mardi 14 janvier, au Conseil des prud'hommes, la décision a été mise en délibéré au 19 juin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Prud'hommes Licenciement abusif
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants