1 min de lecture Justice

Paris : des avocats dénoncent des verbalisations devant le tribunal

Une avocate a été verbalisée alors qu'elle informait des proches de ses clients. "Une atteinte à l'État de droit", selon la profession.

Le nouveau tribunal de Paris dans le XVIIe arrondissement
Le nouveau tribunal de Paris dans le XVIIe arrondissement Crédit : Zakaria ABDELKAFI / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Des avocats ont dénoncé la verbalisation de leur consoeur, Me Hanna Rajbenbach ainsi que de quinze autres personnes, samedi 23 mai pour non-respect de l'interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes. L'avocate se trouvait devant le tribunal de Paris accompagnée de proches de ses clients. 

"Verbaliser un avocat qui exerce sa mission (là où il peut) est plus qu'inquiétant. Je m'étonne de l'absence (intentionnelle ?) de discernement et des ordres donnés. Les avocats de plus en plus poussés hors des tribunaux, ne peuvent pas en plus être poursuivis sur la voie publique" a critiqué la représentante du Conseil national des Barreaux Christiane Féral-Schuhl. 

L'intéressée se trouvait sur le parvis du tribunal. Quelques minutes plus tôt, ses clients ont été déferrés pour avoir manifesté devant un hôpital parisien. "Je remplissais ma mission d'avocate en informant les proches de mes clients", raconte-t-elle. Selon l'avocate, il s'agissait d'une rencontre à titre professionnel autorisée par le décret du 11 mai.

135 euros d'amende

Elle a pourtant été verbalisée ainsi que quinze autres personnes qui doivent s'acquitter d'une contravention de 135 euros qu'ils entendent bien contester. Sur les réseaux sociaux, la préfecture de police s'est elle, félicitée d'avoir verbalisé ce "rassemblement".

À lire aussi
Une vue sur la ville de Nice (illustration) logement
Les infos de 6h - Nice : sa locataire ne paye plus de loyer depuis début 2019 et reste chez lui

Plusieurs avocats prestigieux ont dénoncé des verbalisations "illégales". "La criminalisation de l'espace public au bon vouloir des préfecture est intolérable et constitue un risque pour l'État de droit", jugent-ils.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Tribunaux Avocat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants