1 min de lecture Confinement

Gilets jaunes : un appel à manifester malgré les mesures du déconfinement

Les Gilets Jaunes ont lancé un appel pour reprendre les manifestations ce samedi 16 mai. "J'en appelle à la responsabilité", a déclaré Jérôme Rodrigues alors que plusieurs rassemblements se sont déroulés en France.

Des "gilets jaunes" manifestent à Strasbourg
Des "gilets jaunes" manifestent à Strasbourg Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Deux mois de confinement, et par la force des choses, deux mois d'arrêt pour le mouvement des Gilets Jaunes. Déconfinement entamé, les militants ont lancé un appel pour reprendre les manifestations ce samedi 16 mai. Or, tout rassemblement de plus de 10 personnes est interdit. 

"J'en appelle à la responsabilité", a déclaré Jérôme Rodrigues, l'une des figures du mouvement. "Beaucoup se disent on est tous prêts à se coller les uns aux autres pour aller bosser, consommer, et on ne pourrait pas le faire pour manifester ?", a-t-il ajouté. Or, certaines communes ont promulgué des arrêtés préfectoraux, notamment Toulouse (Haute-Garonne) et Montpellier (Hérault), interdisant les manifestations.  

A Toulouse, un rassemblement qui devait intervenir devant l'hôpital Purpan a été annulé alors que des commerçants ont prévu une contre-manifestation, explique-t-on dans les colonnes du Parisien. "C'est notre dernière chance pour éviter que les manifestations reprennent tous les samedis. Plus de casseurs dans notre ville !" déclare la fédération des commerçants de la ville. 

A Strasbourg, une dizaine de Gilets jaunes se sont rassemblés en début d'après-midi, d'après BFM TV. A l'entrée Est de Besançon (Doubs), une vingtaine de manifestants se sont réunis à un rond-point depuis la fin de matinée, rapporte L'Est républicain.

À lire aussi
Une adolescente dans une clinique spécialisée dans l'obésité (illustration). solidarité
Confinement : près d'Amiens, "Les Petits Poids" s'occupe des personnes en surpoids

"Pour beaucoup, c'est une période qui a été très dure financièrement", estime François Boulo, avocat et porte-parole des Gilets jaunes à Rouen (Seine-Maritime). Mais d'après lui, face à "une situation économique qui va ne faire que s'aggraver", le climat social "va se tendre dans des proportions jamais vues". Et de renchérir : "à côté, les Gilets jaunes ne seront sans doute rien par rapport à la vague à venir". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Gilets jaunes Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants