1 min de lecture Faits divers

Couple retrouvé mort dans la Nièvre : il s'agissait d'un suicide concerté

Un couple a été retrouvé mort le 9 mai dernier. Alors que la piste d'un homicide suivi d'un suicide a été évoquée, il s'est finalement avéré qu'il s'agissait d'un suicide concerté.

Un couple de sexagénaires marchant dans la rue (Illustration)
Un couple de sexagénaires marchant dans la rue (Illustration) Crédit : GERARD JULIEN / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Le 9 mai dernier, un couple d'une soixantaine d'années a été retrouvé mort à Châtillon-en-Bazois dans la Nièvre. La piste d'un homicide suivi d'un suicide a été écartée par les enquêteurs. Il s'agissait en fait d'un acte convenu au sein du couple, a appris auprès du parquet de Nevers l'AFP ce mercredi 27 novembre.

"Les résultats des autopsies et des analyses médico-légales, croisés avec les constatations criminalistiques et balistiques, confirment l'hypothèse selon laquelle le couple souhaitait mettre fin à ses jours ensemble", a indiqué la procureure de la République de Nevers, Alexa Carpentier.

La procureure a précisé que l'homme a tiré sur sa femme, assise face à lui, "à bout touchant au milieu du front". Il s'est ensuite lui-même tirer "une balle dans la tête avec la même arme, en se positionnant aux côtés de son épouse". Le dossier a été classé sans suite par le parquet, au motif d'"extinction de l'action publique".

La femme dépressive, l'homme tireur sportif

"Il n'y avait aucun antécédent judiciaire ou signalement évoquant des violences au sein de ce couple. Les investigations ont par ailleurs établi que madame était dépressive et avait des problèmes de santé depuis de nombreuses années", selon le parquet.

À lire aussi
La ville de Miami, désertée avant le passage de l'ouragan Irma, samedi 9 septembre 2017 États-Unis
Floride : une mère inculpée pour avoir tué son fils autiste de 9 ans

La femme "n'avait aucune lésion de défense et est restée statique, sans réaction, ce qui permet de déduire qu'elle avait la volonté de mourir" selon Alexa Carpentier. Le mari pratiquait le tir sportif et détenait à ce titre une autorisation de détention d'arme à feu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Couple Suicide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants