1 min de lecture Manifestations

Nièvre : 1.500 personnes défilent contre la fermeture d'une clinique

Du à la fermeture du service de chirurgie de la clinique de Cosne-Cours-sur-Loire, le propriétaire de l'établissement a décidé de déposer le bilan et demande sa liquidation judiciaire.

Un service d'urgence, à l'hôpital (illustration)
Un service d'urgence, à l'hôpital (illustration) Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Lilas Fournier et AFP

Environ 1.500 personnes ont marché dans les rues de Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre) samedi 16 novembre pour contester la fermeture de la clinique de la ville, comme l’ont signalé les organisateurs de la marche et les gendarmes.

De l’hôpital à la mairie, les personnels de la clinique ont fait figure de tête du cortège, suivis par la population, des syndicalistes et de nombreux élus du département qui manifestaient leur mécontentement et leur inquiétude.

"Les derniers patients sont partis mercredi matin et la directrice de la clinique a déposé hier soir (vendredi 15 novembre) le bilan des comptes au tribunal de commerce de Nevers. La seule chose qui pourrait nous sauver, c'est la liquidation de l'immobilier pour un euro symbolique afin de trouver un repreneur éventuel", a déclaré à l'AFP Christelle Sureau, déléguée CFDT de la clinique du Nohain.

Une première fermeture de service en 2017

Cette fermeture fait suite à la décision, mercredi 13 novembre, de l'Agence régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté, de suspendre l’activité de chirurgie de la clinique. En cause : des "manquements" à la sécurité.

À lire aussi
Anne-Laure Cattelot, députée LREM réforme des retraites
Retraites : manifestation devant le domicile des parents d'une députée LaREM du Nord

Une fermeture familière pour les praticiens de santé. Son service maternité avait été suspendu fin 2016, pour manque de personnel, avant d’être définitivement fermé quelques mois plus tard.

La nouvelle mesure ne concerne pas les activités d’imagerie conventionnelle et de scanner, ni l’accueil des urgences ou de médecine. Mais le groupe Kapa Santé, propriétaire de l’établissement, a préféré déposer le bilan de la clinique vendredi 15 novembre, auprès du tribunal de commerce de Nevers. Le groupe demande sa liquidation judiciaire, selon la source syndicale.


L’ARS a annoncé ce vendredi avoir été poussée à chercher une solution de reprise de l’établissement. Une audience au tribunal de commerce est prévue lundi 18 novembre dans l’après-midi, selon la même source. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Santé Contestation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants