1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Nice : attaquée à Paris, Julia de nouveau victime d'une agression transphobe
1 min de lecture

Nice : attaquée à Paris, Julia de nouveau victime d'une agression transphobe

Après avoir été agressée à Paris, Julia Boyer est devenue, malgré elle, une figure du combat contre les agressions transphobes.

Julia Boyer, figure de la lutte contre les discriminations transphobes
Julia Boyer, figure de la lutte contre les discriminations transphobes
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Leia Hoarau

Après avoir été physiquement agressée à Paris, le 31 mars dernier, par un groupe d'hommes en marge d'un rassemblement, Julia Boyer a pris la parole dans les médias afin de mener un combat contre les agressions transphobes. Samedi 27 avril, elle a de nouveau été prise à partie dans les rues de Nice. 

Alors qu'elle sortait d'une rencontre avec les jeunes de l'association "Le Refuge", avec lesquels elle espère agir contre les discriminations, Julia a été victime d'insultes. Sur Twitter, la jeune femme a partagé les faits : "Sale pédé de merde", "travelo", "regarde bien c'est un mec".

Une agression qui, malheureusement, n'est pas nouvelle pour elle. Le 10 avril, seulement quelques jours après les faits sur la place de la République, Julia Boyer s'était également fait agresser verbalement, alors qu'elle participait à un rassemblement organisé pour dénoncer ces violences.

Le 6 avril, Julia était l'invitée de l'émission On n'est pas couché, au cours de laquelle elle a déploré la pression que ressentent les femmes dans la société actuelle, ainsi que les préjugés attachés à chaque sexe : "Certaines personnes me voient comme un homme qui se déguise, et cela doit déranger. Ça dérange beaucoup plus lorsqu'un homme décide de devenir une femme, parce que l'image de l'homme doit être la virilité", déclarait-elle. 

À lire aussi

"Lorsque j'ai décidé de changer de genre, j'ai des amies femmes qui m'ont dit : 'Tu vas devenir une femme, tu vas voir ce qu'est le quotidien d'une femme'. Je me suis dit qu'elles exagéraient, je n'avais pas conscience. Et en fait, (...) je suis une femme transgenre, mais je vis le même quotidien de beaucoup de femmes", expliquait-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/