1 min de lecture Faits divers

Mort de Vanille à Angers : ce que l'on sait du profil psychologique de la mère

Nathalie Stephan a reconnu avoir tué sa fille Vanille de 1 an, le 7 février 2020. Une alerte enlèvement avait été déclenchée pour la petite fille, dont la dépouille a été abandonnée dans un conteneur à vêtements.

Le conteneur où le corps de Vanille a été déposé par sa mère à Angers
Le conteneur où le corps de Vanille a été déposé par sa mère à Angers Crédit : Nicolas Bauby/RTL
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Le samedi 8 février au soir, une alerte enlèvement a été déclenchée pour tenter de retrouver Vanille, 1 an, à Angers. La dépouille de la petite fille a finalement été retrouvée le lendemain, dimanche 9, dans un conteneur à vêtements. Retrouvée dans un hôtel nantais, sa mère Nathalie Stephan, avoué le meurtre et a été placée en garde à vue pour "meurtre sur mineur par ascendant".

Le procureur de la République d'Angers Éric Bouillard a donné des informations sur Nathalie Stephan. Elle vit dans un foyer pour mères isolées d'Angers. Elle présente selon lui "des troubles psychiatriques importants", alors que des investigations médicales sont en cours pour "en savoir plus sur son état psychique." Le procureur a expliqué que Nathalie Stephan avait déjà déposé sa fille en retard à l'Aide sociale à l'enfance (ASE), mais à l'époque, il n'y avait pas "eu de marque de violence". 

À 39 ans, Nathalie Stephan a déjà traversé plusieurs épisodes suicidaires. Elle suit un traitement, et avait laissé un mot particulièrement inquiétant à ses proches avant de disparaître avec sa fille : "Je vous aime". Selon le procureur, elle aurait évoqué lors de son interrogatoire  "un étouffement ou une strangulation", ce qui n'a pas encore été confirmé par le médecin légiste. Au terme de sa garde à vue, elle pourrait être placée en détention provisoire ou hospitalisée d'office. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Infanticide Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants