1 min de lecture Interpellation

Paris : des fêtards veulent porter plainte pour des violences policières

À Paris, des fêtard interpellés à la suite d'une intervention de la police souhaitent déposer plainte pour des violences commises lors de leur garde à vue.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Paris : des fêtards veulent porter plainte pour des violences policières Crédit Image : Capture Google Maps | Crédit Média : Alice Moreno / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Alice Moreno
édité par William Vuillez

Affaire de violences dans le XIXe arrondissement de Paris. Dans la nuit de vendredi à samedi 11 juillet, des policiers sont intervenus pour tapage nocturne. Sept personnes ont été placées en garde à vue pour violences sur agent de la force publique, mais à leur tour, elles ont décidé de porter plainte pour violences auprès de la police des polices.

Les policiers sont intervenus vers 2h du matin dans un appartement. Si on s'en tient à la version des fonctionnaires, ils seraient tombés sur des dizaines de jeunes alcoolisés qui les auraient pris à parti. Deux agents ont été légèrement blessés au cours de l'intervention. Du côté des fêtards, on évoque une rixe entre policiers et jeunes, sans s'avancer sur qui a déclenché l'affrontement. Il y aurait également eu des blessés légers parmi les participants à la soirée.

L'équipage de police a donc interpellé 7 personnes pour outrage et violence sur agent dépositaire de l'autorité publique mais l'un des interpellés dénonce des violences au cours de la garde à vue, affirmant avoir été frappé à l'arcade sourcilière. Son avocat est actuellement dans les locaux de l'IGPN pour déposer plainte. D'autres personnes interpellées ce soir-là auraient également l'intention de former une plaine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Interpellation IGPN Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants