1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "Miss France" : l'agresseur de Marine Lorphelin et son compagnon, jugé à Lyon

"Miss France" : l'agresseur de Marine Lorphelin et son compagnon, jugé à Lyon

VU DANS LA PRESSE - En 2018, Marine Lorphelin et à son compagnon avaient été agressés à Lyon par un homme.

Marine Lorphelin, Miss France 2013, au Festival de Cannes
Marine Lorphelin, Miss France 2013, au Festival de Cannes
Crédit : AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste

Le 29 janvier dernier, Thibaud W., 30 ans, qui avait agressé en 2018 Marine Lorphelin et son compagnon Christophe, a été jugé "pénalement irresponsable", comme le rapporte Le Monde.

Le parquet général de Lyon a requis une prolongation de 20 ans de la demande de sûreté à l'encontre de Thibaud W. Atteint de schizophrénie, il avait harcelé Marine Lorphelin pendant "plusieurs années" et attaqué au couteau son compagnon, le 1er janvier 2018 à Lyon. "Je n’ai pas le souvenir exact de ce qui s’est passé, je n’étais plus moi-même", a déclaré le jeune homme lors de son audience. Il a admis les faits et confié : "Je n’ai plus aucune fixation".

En 2013, Thibaud W. a développé une obsession pour Marine Lorphelin, élue Miss France cette année-là. En deux ans, il l'a croisée "une dizaine de fois", en repérant ses déplacements sur sa page Facebook. Il lui a offert une boîte de chocolats et déposé des roses sur son pare-brise et déclaré sa flamme sans attendre "de refus poli" de la part de Marine Lorphelin. "Il a poursuivi sa quête, obstinément (...) Un cas typique d’érotomanie, où on a la conviction qu’une personne est amoureuse de soi", a résumé à la barre Liliane Daligand, psychiatre.

La décision finale attendue le 12 février 2021

L'avocat général a demandé que " le programme de soins de l’auteur présumé soit poursuivi". Il a interdiction d'être en contact avec les deux victimes et de porter une arme "pour limiter au minimum le risque de récidive, dans le cadre très particulier de l’irresponsabilité pénale", précise Le Monde.

À lire aussi


Thibaud W. avait été incarcéré 9 mois. Victime de violences de la part d'autres détenus, avait été hospitalisé depuis plusieurs. Et depuis sa sortie, "il suit un traitement et respecte tous ses rendez-vous médicaux, conditions de sa liberté surveillée". La décision finale sera rendue le 12 février prochain.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/