2 min de lecture Faits divers

Agression de Yuriy : 9 jeunes mis en examen dont 5 pour "tentative d'assassinat"

Neuf jeunes, soupçonnés d'avoir participé au tabassage du jeune Yuriy, 15 ans, dans la soirée du 15 janvier, à Paris, ont été mis en examen, dont cinq pour tentative d'assassinat.

Stephane Carpentier RTL Matin Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Agression de Yuriy : 9 jeunes mis en examen dont 5 pour "tentative d'assassinat" Crédit Image : Vidéo surveillance | Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date : La page de l'émission
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Dans le cadre de l'enquête sur l'agression mi-janvier du jeune Yuriy, neuf jeunes ont été mis en examen par un juge d'instruction, dont cinq pour "tentative d'assassinat" et cinq ont été placés en détention provisoire, dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 janvier.

Dans cette affaire qui a suscité l'émoi dans la classe politique mais aussi de la part de célébrités, "les neuf personnes présentées au juge d'instruction samedi ont été mises en examen pour les infractions visées par le parquet à leur égard lors de l'ouverture de l'information judiciaire", a indiqué une source judiciaire dimanche matin à l'AFP. Cinq sont mis en cause pour "tentative d'assassinat" et un sixième pour "complicité" de ce crime. 

Le parquet de Paris a ouvert, samedi 30 janvier, une information judiciaire des chefs de tentative d'assassinat et complicité de tentative d'assassinat, participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime et vol avec violence ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à huit jours. Quatre mineurs et un majeur ont été placés en détention provisoire, tandis que les quatre autres ont été placés sous contrôle judiciaire, selon la source judiciaire. 

Le degré d'implication des neuf jeunes est divers

Jeudi 28 et vendredi 29 janvier, onze mineurs, âgés de 15 à 17 ans, et un majeur, âgé de 18 ans, majoritairement domiciliés à Vanves, dans les Hauts-de-Seine, avaient été placés en garde à vue dans cette enquête, dont quatre qui s'étaient "spontanément présentés aux services de police", selon le procureur de Paris Rémy Heitz.

À lire aussi
le journal
Les infos de 6h30 - Attentat déjoué avant l'Euro 2016 : le procès s'ouvre ce lundi

Deux ont été relâchés vendredi sans poursuite à ce stade. Un avocat de l'un des mis en cause contacté par l'AFP a indiqué samedi que "le degré de l'implication des neuf est très divers".

Le soir du vendredi 15 janvier, Yuriy, collégien âgé de 15 ans, est conduit à l'hôpital dans un état grave après avoir été roué de coups. Il se trouve alors avec des amis sur la dalle de Beaugrenelle, le toit aménagé d'un centre commercial du XVe arrondissement, un quartier aisé de la capitale. 

Le 22 janvier, une vingtaine de secondes d'images de son agression ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait dénoncé "une attaque d'une sauvagerie inouïe", tandis que plusieurs célébrités, dont le footballeur Antoine Griezmann et l'acteur Omar Sy, s'étaient émues du sort de Yuriy et lui ont apporté leur soutien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Paris Mise en examen
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants