1 min de lecture Droit du travail

Mis à pied pour avoir mangé une clémentine au travail, il perd aux Prud'hommes

Un salarié de La Redoute, mis à pied un jour en 2017, a été débouté par les Prud'hommes. Le tribunal a estimé que l'employeur avait le droit de le sanctionner pour avoir mangé une clémentine au travail.

Une clémentine et ses épluchures (illustration).
Une clémentine et ses épluchures (illustration). Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti Journaliste

Smaïl Bella, un salarié de La Redoute, a été mis à pied une journée en novembre 2017 et a perdu la rémunération qu'il aurait dû toucher, soit 70 euros brut. L'erreur qui lui a été reprochée ? Avoir mangé une clémentine sur son lieu de travail.

Trouvant la sanction disproportionnée, l'employé, qui travaillait alors dans l'entreprise depuis 14 ans, a décidé de porter l'affaire aux Prud'hommes. La décision du tribunal est tombée jeudi 14 novembre : le juge a donné raison à La Redoute. "Je trouve ça scandaleux, je suis sous le choc. La sanction de la Redoute était déjà complètement disproportionnée, et là j'ai l'impression que la justice n'existe pas", a-t-il confié à France Bleu Nord après avoir pris connaissance du verdict.

Ce n'est pas le simple fait d'avoir mangé une clémentine qui a valu une mise à pied à Smaïl Bella. Sa direction lui reproche de l'avoir dégustée sur son temps de travail, à son poste, induisant un risque de "détérioration  potentielle de la chaîne" de production -car il a laissé les épluchures sur l'établi- sur laquelle il était alors mobilisé.

La CGT envisage de faire appel

Lui assure pourtant avoir mangé son fruit sur un banc pendant une "micro-panne", avant de retourner à son poste de travail avec ses épluchures pour les jeter.

À lire aussi
Grève SNCF (illustration) droit du travail
Grève du 5 décembre : retard, télétravail... Quels sont vos droits ?

La CGT de La Redoute, qui soutient Smaïl Bella, a réagi à la décision du tribunal sur Franceinfo, s'étonnant "que le tribunal ait retenu le point de vue de la direction", et envisageant de faire appel après avoir pris connaissance de tous les détails du jugement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Droit du travail Justice Prud'hommes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants