1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Meurtre de Caroline Marcel : pourquoi la scène de crime est-elle si compliquée ?
2 min de lecture

Meurtre de Caroline Marcel : pourquoi la scène de crime est-elle si compliquée ?

Treize ans après, la mort de Caroline Marcel, joggeuse tuée en 2008 à Olivet reste toujours non élucidée. L'émission "Appel à témoins" reviendra sur cette affaire ce soir sur M6.

Caroline Marcel a été retrouvée étranglée dans le Loiret, le 22 juin 2008
Caroline Marcel a été retrouvée étranglée dans le Loiret, le 22 juin 2008
Crédit : DR
L'INTÉGRALE - Le meurtre non-élucidé de Caroline Marcel
00:38:33
Jean-Alphonse Richard & Thibaud Chaboche & Alexis Kergus

Le 23 juin 2008, aux alentours de 10h00 du matin, un instituteur à la retraite d'Olivet, une commune au sud d'Orléans arpente le chemin bucolique de Saint-Avit qui longe le Loiret. Alors qu'il a presque terminé sa promenade, l'homme aperçoit une forme étrange, qui semble flotter entre deux eaux, il s'approche, il s'agit bien d'une silhouette humaine, en l'occurrence le corps d'une femme. Les pompiers et le commissariat local sont alertés. 

La malheureuse semble âgée d'une quarantaine d'années, elle est brune et elle a les yeux marrons. De toute évidence, une sportive qui était en train de faire son footing quand elle a trouvé la mort. Impossible de l'identifier formellement. Elle n'a pas de papiers d'identité, pas de téléphone sur elle. Après vérifications, il pourrait s'agir de Caroline Marcel, 45 ans, dont l'absence inhabituelle vient d'être signalée par sa famille.

Les enquêteurs excluent très rapidement une chute accidentelle qui aurait entraîné la mort de la joggeuse. Celle ci porte des traces de coups, des plaies à l'arrière du crâne, sur la nuque. La brassière qu'elle portait a été enlevée, son teeshirt a été remonté jusqu'à la gorge et a servi à l'étrangler. 

Une mise en scène sordide

Le commandant Medelli, directeur d'enquête à la police judiciaire d'Orléans décrit un visage tuméfié et pense tout de suite à un crime, à un épisode d'une grande brutalité. Le meurtrier s'est ingénié à une sordide mise en scène. Un simulacre de viol en plaçant une racine ramassée sur place dans les parties intimes de la victime. Impossible de savoir si cette action est l'œuvre d'un désaxé sexuel, si elle est destinée à humilier la personne tuée ou un simple brouillage de pistes

"C'est clairement le cas de figure où la scène de crime est compliquée, parce qu'elle est en extérieur d'une part, parce qu'il y a de mauvaises conditions climatiques d'autre part", explique Philippe Guichard, adjoint au sous-directeur de la lutte contre la criminalité organisée à la DCPJ (Direction centrale de la Police judiciaire). "Il n'y a pas d'éléments matériels qui sont découverts, le corps est découvert relativement tardivement par rapport aux faits et est immergé en plus de cela", ajoute-t-il au micro de L'heure du Crime

L'émission Appel à Témoins présentée par Julien Courbet et Nathalie Renoux reviendra, entre autres, ce soir à 21h10 sur M6, sur l'affaire Caroline Marcel. Si vous avez des informations sérieuses à communiquer aux enquêteurs dans cette affaire, n'hésitez pas à contacter l'équipe de l'émission au 0.800.10.11.11. 21.

Les invités de "L'Heure du crime"

Adrien Cadorel, journaliste police-justice M6 et producteur-adjoint de l'émission "Appel à témoins"
- Patrice, ex-mari de Caroline Marcel
- Philippe Guichard, adjoint au sous-directeur de la lutte contre la criminalité organisée à la DCPJ et ancien patron de l’OCRVP

L'équipe de l'émission vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire