1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Maëlys : comment Nordahl Lelandais cherche à se disculper de la mort de la fillette
2 min de lecture

Affaire Maëlys : comment Nordahl Lelandais cherche à se disculper de la mort de la fillette

Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, Maëlys de Araujo, 8 ans, disparaît lors d'un mariage. A partir du 31 janvier 2022, Nordahl Lelandais va être jugé pour son meurtre. Un meurtre dont il finira par rejeter sa responsabilité, en disant qu'il était sous substance.

Photo de Maëlys de Araujo, prise le 27 août 2017
Photo de Maëlys de Araujo, prise le 27 août 2017
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
L'INTÉGRALE - Maëlys : le procès d'un bourreau silencieux
39:30
L'ENQUÊTE - Maëlys : le procès d'un bourreau silencieux
14:00
Alexis Kergus

A quelques jours de l'ouverture du procès pour le meurtre de la petite Maëlys de Auraujo, 8 ans, l'émission L'Heure du crime a décidé de revenir sur cette sombre affaire et de se pencher sur la personnalité de Nordahl Lelandais, son meurtrier présumé. Si ce dernier a bien avoué avoir tué la fillette, il a toujours invoqué la thèse de l'accident et semble aujourd'hui expliquer son acte par sa consommation de toxiques ce soir-là. 

"Nordahl Lelandais a expliqué qu'il ne se considérait pas comme pédophile. Il explique avoir agi en raison de son mal être et d'une attirance pour les jeunes femmes, pas spécialement pour les enfants. Il indique avoir agi sous l'effet de l'alcool et de la cocaïne", explique Serge Pueyo, correspondant RTL à Grenoble, dans L'Heure du crime.

"Nordahl Lelandais se fait passer pour une victime. Il a entretenu une relation pendant plusieurs mois avec une jeune femme qui, l'a contacté en prison. Il a écrit des lettres où, il dit qu'il ne comprend toujours pas ce qui s'est passé dans sa tête, que c'est quelqu'un de calme, de généreux et que voilà, il y a eu ce qui s'est passé", explique Serge Pueyo, qui poursuit : "Mais pour lui, il rejette un peu sa responsabilité en disant qu'il y avait un mal-être à cette époque qui le rongeait et qu'avec l'alcool, la drogue, il est passé à l'acte sans comprendre véritablement pourquoi, justement, il a agi comme ça"

"L'image d'un prédateur"

Déjà lors du procès pour le meurtre d'Arthur Noyer, survenu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, Nordahl Lelandais avait affirmé ne jamais avoir voulu tuer le jeune caporal, sans convaincre. "Ce qu'on voit, c'est l'image d'un prédateur. Parce qu'il rôde, il chasse, il met du temps à aller vers sa proie et il s'attaque à des proies vulnérables. Ça, c'est vraiment l'une des clés de son mode opératoire. Maëlys, une enfant de 8 ans, forcément, est une proie vulnérable, et Arthur Noyer, qui lui aussi était militaire, était assez alcoolisé quand il est tombé sur Nordahl Lelandais", explique Thibaut Solano, journaliste à Marianne, dans L'Heure du crime.

À lire aussi

Dans une interview poignante diffusée sur RTL, le père de la petite Maëlys a de son côté déclaré : "Il essaie de se faire passer pour quelqu'un de fou comme ça c'est une manière de dire 'foutez-moi en cellule psychiatrique, j'aurai un séjour à faire tranquillement'. Pour moi c'est ça qu'il envisage de faire. C'est quelqu'un de très pervers et manipulateur", a réagi Joachim de Araujo.

L'équipe de l'émission vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/