1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Marseille : un policier écroué pour pédopornographie et viol
1 min de lecture

Marseille : un policier écroué pour pédopornographie et viol

Un policier a été placé en détention provisoire vendredi 17 septembre. Il a été mis en examen pour un viol, une agression sexuelle, ainsi que pour "détention d'images pédopornographiques".

Un véhicule de police (illustration)
Un véhicule de police (illustration)
Crédit : Riccardo Milani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Mélanie Costa & AFP

Un policier marseillais a été placé en garde à vue et mis en examen pour un viol et une agression sexuelle sur mineurs. Des faits qu'il aurait commis aux Philippines. L'homme de 42 ans gérait dans le pays une association d'aide aux enfants pauvres et les faisait parfois adopter. Le fonctionnaire de police, âgé de 42 ans, a été interpellé la semaine dernière. 


L'homme travaillait à la brigade des mineurs de la Direction des Bouches-du-Rhône. Tous les dossiers traités par le fonctionnaire de police vont par ailleurs être à nouveau examinés, au vu des fonctions qu'il exerçait.


Le policier a aussi été mis en examen pour détention d'images pédopornographiques, a précisé Dominique Laurens, la procureure de la République de Marseille. Une perquisition de son domicile a été effectuée, selon des informations de La Provence. Son ordinateur a ainsi été saisi et des photos et des vidéos à caractère pédopornographique ont été retrouvées. 

Le policier a reconnu les faits, à l'exception du viol

L'homme a été présenté à un juge d'instruction vendredi 17 septembre, puis à un juge des libertés et de la détention, qui l'a placé en détention provisoire. Depuis plusieurs mois, le policier de 42 ans avait été placé sous surveillance. Selon le parquet, il a reconnu les faits, à l'exception du viol.

"L'enquête a été initiée suite à un signalement en interne" à la brigade des mineurs, "qui a permis de découvrir les agissements de l'intéressé dans le cadre d'une procédure incidente dans laquelle des matériels informatiques ont été saisis à son domicile puis exploités", a précisé la procureure.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/