1 min de lecture Yvelines

Mantes-la-Jolie : les lycéens interpellés en décembre entendus par l'IGPN

Les conditions de l'interpellation d'une centaine de lycéens à Mantes-la-Jolie en décembre dernier avaient provoqué l'indignation. Ces derniers sont entendus à partir de ce lundi par l'IGPN, qui avait ouvert une enquête.

Des lycéens interpellés par les forces de l'ordre jeudi 6 décembre 2018 à Mantes-la-Jolie (Yvelines)
Des lycéens interpellés par les forces de l'ordre jeudi 6 décembre 2018 à Mantes-la-Jolie (Yvelines) Crédit : Capture d'écran
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Près de six mois après l'interpellation controversée de plus de 150 lycéens à Mantes-la-Jolie (Yvelines), l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) débute ce lundi 13 mai les premières auditions des élèves pour en comprendre les conditions, rapporte France Bleu. Ces auditions devraient durer plusieurs semaines.

Le 6 décembre 2018, au quatrième jour de mobilisation étudiante contre la réforme du bac et contre Parcoursup, la manifestation avait dégénéré à Mantes-la-Jolie, où des voitures et des poubelles avaient été incendiées. Des affrontements avaient opposé forces de l'ordre et lycéens ; aux jets de pierre, les policiers ayant répondu par du gaz lacrymogène.

Finalement, plus de 150 lycéens avaient été interpellés. Mais les vidéos et photos montrant ces jeunes regroupés dans le jardin d'un pavillon, à genoux, mains sur la tête, dans l'attente des fourgons de police devant les embarquer au poste, avaient provoqué l'indignation

Après avoir été déférés devant la justice, 142 adolescents arrêtés avaient écopé d'un rappel à la loi. Certains d'entre eux vont donc pouvoir s'expliquer et livrer leur version des faits dès ce lundi devant l'IGPN. Selon France Bleu, une quinzaine devraient être entendus aujourd'hui.
À la suite de ces interpellations controversées, l'IGPN avait ouvert une enquête après la plainte pour violences policières déposée à Versailles par le syndicat lycéen UNL. De plus, une quarantaine de familles et l'association SOS Racisme avaient également déposé plainte. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Yvelines Police IGPN
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants