1 min de lecture Faits divers

Livreur mort à Paris : Christophe Castaner reçoit la famille de Cédric Chouviat mardi

La famille de Cédric Chouviat, qui accuse la police de "bavure", sera reçue par le ministre de l'Intérieur mardi 14 janvier.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner le 1er janvier 2019
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner le 1er janvier 2019 Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Les proches de Cédric Chouviat, livreur mort à Paris après son interpellation par des policiers, seront reçus mardi 14 janvier par le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, a indiqué, samedi 11 janvier, l'un des avocats de la famille, Arié Alimi.

Le rendez-vous est prévu à 12h00, au ministère de l'Intérieur. L'épouse de Cédric Chouviat, son père, mais aussi deux de leurs enfants et leurs avocats seront présents, a ajouté Arié Alimi. La famille s'exprimera à l'issue de l'entretien.

Cédric Chouviat est décédé après son interpellation par les forces de l'ordre le vendredi 3 janvier, aux abords de la tour Eiffel. Il a été plaqué au sol, casque sur la tête, par plusieurs policiers lors d'un contrôle routier tendu. Livreur, il avait 42 ans et était père de famille.

Transporté dans un état critique à l'hôpital, il est mort le dimanche 5 janvier des suites d'une asphyxie "avec fracture du larynx", selon les premiers éléments de l'autopsie communiqués par le parquet de Paris, qui a ouvert une information judiciaire pour "homicide involontaire".

À lire aussi
Le vélo avec lequel circulait le présumé cambrioleur faits divers
Nîmes : le cambrioleur présumé circulait à vélo sur l'autoroute A9

Vidéos à l'appui, la famille de la victime dénonce une "bavure policière" causée par des techniques d'interpellation "dangereuses" et réclame une requalification des faits en "violences volontaires ayant entraîné la mort", un crime passible des assises. "Il y a trois assassins et je veux aller au jugement. (...) Tant que mon cœur battra, j'irai au combat", a notamment déclaré le père de la victime, effondré sur RTL.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a appelé de son côté à ce que "toute la transparence" soit faite. "S'il y a des fautes qui sont caractérisées, nous prendrons toutes les sanctions nécessaires", a promis le ministre, estimant que les premiers éléments d'enquête interrogeaient "gravement". Dimanche 12 janvier, une marche blanche en mémoire de Cédric Chouviat est prévue à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Violences Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants