1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 8h - Procès du meurtre de Mireille Knoll : "J'ai de la haine", confie l'un de ses fils
2 min de lecture

Les infos de 8h - Procès du meurtre de Mireille Knoll : "J'ai de la haine", confie l'un de ses fils

Deux hommes sont jugés à partir de ce mardi 26 octobre pour le meurtre de Mireille Knoll, tuée de 11 coups de couteau en 2018.

Mireille Knoll, 85 ans, a été tuée de onze coups de couteaux, retrouvée le 23 mars 2018
Mireille Knoll, 85 ans, a été tuée de onze coups de couteaux, retrouvée le 23 mars 2018
Crédit : Laetitia PERON / AFP
Le journal RTL de 8h du 26 octobre 2021
12:20
Les infos de 8h - Procès du meurtre de Mireille Knoll : "J'ai de la haine", confie l'un de ses fils
12:20
Micro générique Switch 795x530
Guillemette Franquet - édité par Florine Boukhelifa

Son meurtre avait suscité une très forte émotion en 2018, particulièrement au sein de la communauté juive. Le procès du meurtre de Mireille Knoll s'ouvre mardi 26 octobre à Paris. Cette vieille dame de 85 ans, rescapée de la Shoah, avait été tuée chez elle de onze coups de couteau et son appartement partiellement incendié.

Dans le box des accusés, deux hommes qui se renvoient la responsabilité. Alors que les circonstances de la mort de cette femme restent encore mystérieuses, la justice devra déterminer si ce meurtre était un crime crapuleux, ou antisémite. "C'est une horreur de voir des monstres de près", réagit Daniel, l'un des fils de Mireille Knoll, qui s'apprête à se confronter aux meurtriers présumés de sa mère.

"Émotionnellement, ça va être très dur. Je ne sais pas comment je vais réagir", explique-t-il au micro de RTL. "Je crains tout simplement de craquer, d'avoir une crise de larmes, d'avoir envie de les gifler ou de les tuer, moi qui suis très pacifique", poursuit-il, affirmant qu'"il n'y a pas de mot en français pour dire le dégoût qu'on peut avoir".

"J'ai de la haine contre eux parce que faire ce qu'ils ont fait à ma mère...", mais aussi "pour tous les assassins", indique Daniel. "On n'a pas le droit de tuer pour une religion quelle qu'elle soit et on n'a pas le droit de tuer du tout", rappelle celui qui espère se sentir "un peu plus libre" à la fin de procès, même s'il ne sait pas "comment on peut faire le deuil d'une chose pareille".

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Faits divers - Un équipage de la Bac a été la cible de tirs dans la soirée du lundi 25 octobre dans le quartier de la Duchère, à Lyon.

Politique - Marine Le Pen se rend mardi 26 octobre en Hongrie pour rencontrer le dirigeant ultraconservateur Viktor Orban

Consommation - Face à la hausse des prix, notamment du blé, celui de la baguette de pain va augmenter de 5 à 10 centimes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/