1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 8h - Nantes : la mort d'un étudiant vacciné avec l'AstraZeneca interroge
2 min de lecture

Les infos de 8h - Nantes : la mort d'un étudiant vacciné avec l'AstraZeneca interroge

La mort toujours inexpliquée d'un étudiant de médecine à Nantes relance les soupçons autour du vaccin d'AstraZeneca.

Flacons de vaccin AstraZeneca (illustration).
Flacons de vaccin AstraZeneca (illustration).
Crédit : CHRISTOF STACHE / AFP
Le journal RTL de 8h du 23 mars 2021
10:31
Les infos de 8h - Nantes : la mort d'un étudiant vacciné avec l'AstraZeneca interroge
10:31
Virginie Garin - édité par William Vuillez

De nouveaux soupçons apparaissent ce mardi 23 mars autour du vaccin d'AstraZeneca contre le coronavirus, après la mort toujours inexpliquée d'un étudiant en médecine de 24 ans à Nantes. Le jeune homme avait été vacciné quelques jours avant avec l'AstraZeneca. Anthony, étudiant en 6e année de médecine s'est plaint de maux de ventre mercredi dernier et avait expliqué à sa famille qu'il comptait voir un médecin. Il a été retrouvé mort chez lui le lendemain. 

Une enquête judiciaire est ouverte. L'étudiant interne au CHU de Nantes, avait reçu comme prévu pour les soignants, une première dose d'AstraZeneca il y a 10 jours mais à ce stade, rien ne permet de faire le lien entre le décès et la vaccination. Selon l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), l'autopsie aurait révélé que le jeune homme serait décédé d'une hémorragie interne causée par une thrombose, un caillot de sang. 

Ce cas va être examiné par l'ANSM, qui a recensé en France 13 cas de thrombose sur plus d'un million d'injections, dont trois cas rares sur deux femmes de 24 et 26 ans et un homme de 51 ans, ce qui a poussé la Haute Autorité de santé à recommander de ne plus vacciner les moins de 55 ans. Mais l'autorité a rappelé que les bénéfices de ce vaccin l'emportent largement sur les risques. 

À écouter également dans ce journal

Vaccin - Le gouvernement a finalement décidé de se ranger du côté des vaccinodromes. Ainsi, 35 centres ouvriront en France prochainement, permettant chacun de vacciner entre 1.000 et 2.000 personnes par jour. 

Allemagne - Angela Merkel a fait état d'une "hausse exponentielle" des cas, provoquée par le variant britannique. Ainsi, des mesures renforcées interviendront du 1er au 5 avril en Allemagne. "La situation est grave. Le nombre de cas augmente de manière exponentielle et les lits de soins intensifs se remplissent à nouveau", a alerté la dirigeante allemande.

À lire aussi

Chine - Après avoir été insulté par l'ambassadeur chinois en France dimanche, le chercheur français Antoine Blondaz estime que "la Chine veut être capable de contrôler la communication" sur les réactions à son égard depuis l'étranger.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/