2 min de lecture Justice

Les infos de 7h30 - Affaire Daval : "Qu’est-ce qu’on veut de plus ?", pointe l'avocat de Jonathann

Me Randall Schwerdorffer explique qu'il faut que les parents d'Alexia Daval, qui demandent toujours la vérité, "acceptent" le récit de Jonathann, qui a décrit la manière dont il a tué leur fille et avoué l'avoir fait intentionnellement.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 7h30 - Affaire Daval : "Qu'est-ce qu'on veut de plus ?", pointe l'avocat de Jonathann Crédit Image : BENOIT PEYRUCQ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Au quatrième jour du procès pour le meurtre de sa femme Alexia, Jonathann Daval s'est enfin livré devant les assises de Haute-Saône à Vesoul jeudi 19 novembre. L'informaticien a reconnu qu'il avait bien voulu donner la mort à son épouse. Jusqu'ici il affirmait qu'il ne l'avait pas tuée intentionnellement. 

Mais du côté des parents de la jeune femme, on continue à réclamer la vérité, une autre vérité qui reste à prouver. Une demande que ne comprend pas l'avocat de Jonathann Daval, Maître Randall Schwerdorffer : "Je crois qu’il a tout dit, qu’est-ce qu’on veut de plus ? Il n’essaie pas d’atténuer sa responsabilité", explique l’avocat. "Il faut que les familles l’acceptent, on n’ira pas plus loin", estime Me Schwerdorffer. 

Jonathann Daval sera interrogé encore ce vendredi, avant les premières plaidoiries, mais le verdict devrait être repoussé à samedi car les débats ont pris du retard.

À écouter également dans ce journal

Commerce - Amazon accepte que le Black Friday soit repoussé au 4 décembre, si cela permet la réouverture des petits commerces.

À lire aussi
Capture d'écran de la bande annonce du documentaire "Hold-Up" (Youtube) Coronavirus France
"Hold Up" : l'Institut Pasteur va porter plainte contre le réalisateur

Confinement - Emmanuel Macron va trancher sur les modalités de sortie de confinement, mais il doit composer avec chaque ministre qui plaide sa cause.

Loi sécurité globale - Gérald Darmanin a indiqué que la liberté de la presse sera assurée dans le texte de loi. Une annonce qui intervient après une levée de boucliers des journalistes. 

États-Unis - La victoire de Joe Biden a été confirmée en Géorgie, sans que Donald Trump ne reconnaisse pour autant sa défaite, ce qui a occasionné une sortie au vitriole du président élu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Jonathann Daval Procès
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants