2 min de lecture Licenciement

Les infos de 18h - Lyon : un chauffeur de bus, victime d’une double agression, licencié

Un chauffeur de bus agressé dans la région de Lyon a été finalement licencié par l’entreprise Keolis. Celle-ci reconnaît que l’employé a été insulté et frappé par deux clientes, mais dénonce une faute professionnelle grave.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Un chauffeur de bus agressé dans la région de Lyon a été finalement licencié par l'entreprise Keolis Crédit Image : ANDRE ROQUES / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Frédéric Perruche édité par Florise Vaubien

Un chauffeur de bus qui avait été agressé en février 2020 à Lyon, a été renvoyé par son employeur. Bruno s’était défendu après avoir été insulté et frappé par deux jeunes filles. Mais l’entreprise Keolis a jugé sa réaction inappropriée. 

Les faits remontent au 7 février 2020, sur la ligne C3 entre Lyon et Vaulx-en-Velin. Après avoir fait remarquer à une cliente qu’elle bloquait l’entrée du véhicule, celle-ci se serait emportée contre le chauffeur. Insultes puis déferlement violences : Bruno raconte que la jeune fille lui a jeté une bouteille de shampoing. "Elle me saute dessus littéralement" avec son amie, témoigne-t-il. Roué de coups, l’homme dit "s’être vu mourir"

Si son employeur ne conteste pas l’agression, il dénonce le comportement du chauffeur, un défaut de maîtrise et une réponse inappropriée. "J’ai vu les enregistrements vidéo : on considère que le chauffeur ne peut pas rester" dans l’entreprise, "pour des raisons de sécurité", explique Pascal Jacquesson, directeur général de Keolis, qui exploite le réseau de transports en commun lyonnais. 

L’employé déplore de son côté une "double peine" : le conflit devra se régler au conseil des prud’hommes (CPH)

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Julien Courbet Ça peut vous arriver
Licenciement : elle n'a pas ses documents de fin de contrat et ne peut toucher le chômage

Coronavirus - Le président Emmanuel Macron a promis, vendredi 11 septembre, des décisions permettant de "la visibilité sur les prochaines semaines". Un conseil de défense se tiendra pour passer au crible la situation épidémique. 

Gestion sanitaire - Le syndicat de MG France a dénoncé une stratégie de défense "inaudible et incompréhensible" face à la propagation de l’épidémie de coronavirus. Des médecins réclament des mesures claires et cohérentes.

États-Unis - Un incendie spectaculaire a détruit plus d’un million d'hectares en Californie, soit 20 fois plus que l’an dernier. Les feux de forêt ont frappé le sud de l’État, près de Los Angeles. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Licenciement Le journal Bus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants