1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Affaire Griveaux : Alexandra de Taddeo s'exprime pour la première fois
2 min de lecture

Les infos de 18h - Affaire Griveaux : Alexandra de Taddeo s'exprime pour la première fois

Alexandra de Taddeo s'est exprimée auprès de M6 sur les vidéos intimes de l’ex-candidat aux municipales de LaREM Benjamin Griveaux.

Alexandra de Taddeo.
Alexandra de Taddeo.
Crédit : Capture/M6
micro générique
La rédaction de RTL - édité par Venantia Petillault

Des images qui ont anéanti les ambitions politiques de Benjamin Griveaux. Alexandra de Taddeo, destinataire des vidéos intimes de Benjamin Griveaux, a assuré n'avoir gardé des traces de ces vidéos et images que pour se "protéger", et affirmé ne pas avoir participé à leur diffusion par son compagnon Piotr Pavlenski, dans un entretien diffusé ce dimanche 1er mars sur M6.

Dans cette interview exclusive, la première accordée par Alexandra de Taddeo, l'étudiante raconte les circonstances dans lesquelles l'ex-candidat macroniste à la mairie de Paris lui a envoyé les fameuses vidéos.

"Depuis longtemps, je suivais Benjamin Griveaux sur les réseaux sociaux comme beaucoup d'autres hommes et femmes politiques... et il m'a ajoutée au milieu d'avril 2018 sur Facebook Messenger pour engager la conversation", raconte Alexandra de Taddeo. Après avoir beaucoup échangé, "on s'est rencontrés chez moi une fois, c'était un rendez-vous un peu décevant","un échange qui se concrétise de façon physique" et "l'adultère suit", poursuit-elle.

Elle explique en avoir enregistré "parce qu'il était important de garder une trace du fait que c'était lui qui me sollicitait principalement". "C'était une mesure de protection", résume-t-elle. A-t-elle pris part à leur diffusion ? "Non bien sûr", jure-t-elle, assurant avoir découvert après coup leur mise en ligne par Piotr Pavlenski.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Coronavirus - Une assemblée générale s'est tenue dimanche 1er mars au matin au musée du Louvre, resté fermé au lendemain de l'annonce par le gouvernement de l'entrée de la France dans le "stade 2", une nouvelle phase de l'épidémie de coronavirus.

Politique - Le local de campagne d'Édouard Philippe au Havre a été saccagé samedi 29 février par des manifestants en colère après la décision du Premier ministre d'utiliser le 49-3 pour adopter la réforme des retraites.

Football - Les Girondins reçoivent Nice au Matmut Atlantique ce dimanche 1er mars, à l'occasion de la 27e journée de Ligue 1.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/