1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Affaire Jacques Bouthier : "L'emprise mentale est comme une prison intérieure", dit une psychologue
2 min de lecture

Affaire Jacques Bouthier : "L'emprise mentale est comme une prison intérieure", dit une psychologue

INVITÉE RTL - Jacques Bouthier a été mis en examen et incarcéré dans une enquête pour "traite des êtres humains" et "viols sur mineure". Ce sont au moins 7 jeunes femmes qui se sont succédé dans son appartement, sous l'emprise morale de leur bourreau.

Une consultation de psychologie (illustration)
Une consultation de psychologie (illustration)
Crédit : DERRICK CEYRAC / AFP
Affaire Jacques Bouthier : "L'emprise mentale est comme une prison intérieure", dit une psychologue
00:06:13
Affaire Jacques Bouthier : "L'emprise mentale est comme une prison intérieure", dit une psychologue
00:06:13
Yves Calvi & Lison Bourgeois

Comme RTL le révélait lundi 23 ma 2022, le PDG du groupe de courtage en assurances d'Assu 2000, Jacques Bouthier, a été mis en examen et incarcéré ce samedi 21 mai dans une enquête pour "traite des êtres humains" et "viols sur mineure"Il a d'ailleurs démissionné de son mandat de président. Invitée au micro de RTL ce mercredi 25 mai, la psychologue Sophia Ducceschi a expliqué les contours de l'emprise mentale subie par les victimes de Jacques Bouthier. Ces dernières étaient totalement prisonnières de cet homme et n'auraient pourtant pas tenté de fuir.

"L'emprise mentale" est un phénomène complexe à définir pour Sophia Ducceschi. "L'emprise c'est une perte d'une partie de soi-même. C'est une perte de sens critique et de discernement. Et c'est surtout une perte de la plupart de ses valeurs propres et de ses anciens repères", détaille la psychologue.

"C'est donc une partie de soi qui se tait au profit, souvent, d'un bénéfice. C'est-à-dire que les victimes ne sont pas choisies au hasard. En règle générale, ce sont des personnes qui traversent une période de fragilité dans leurs vies", explique-t-elle. Puis elle rajoute rapidement : "Attention, je ne dis pas que les personnes sous emprise sont des profils particuliers. Je pense que tout le monde, à un moment de sa vie, peut-être sous emprise mentale". 

Tout le monde, à un moment de sa vie, peut être sous emprise mentale.

Sophia Ducceschi, psychologue et spécialiste de l'emprise mentale.

"Je vois l'emprise mentale comme une prison intérieure", illustre Sophia Ducceschi au micro de RTL. "L'emprise est aussi une dépendance. Une dépendance affective, une dépendance financière, une dépendance matérielle. C'est aussi une sécurité", continue la psychologue.

À lire aussi

"Plus l'emprise a duré, plus ça va être long et difficile" de se défaire de l'emprise mentale prévoit la psychologue. Dans cette affaire, une des victimes serait âgée de seulement 14 ans. Un âge enfantin qui complique le travail de récupération du "soi personnel" selon la psychologue. "Quand l'emprise a commencé à l'adolescence, ou dans l'enfance, c'est d'autant plus difficile parce que les valeurs personnelles n'ont pas eu le temps d'être définies", analyse Sophia Ducceschi. La spécialiste conclut : "Le parcours d'une psychothérapie adaptée et spécialisée dans ces cas-là est une évidence".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/