1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 12h30 - Procès Sarkozy : qu'est-ce que le pacte de corruption dont il est accusé ?
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Procès Sarkozy : qu'est-ce que le pacte de corruption dont il est accusé ?

ÉCLAIRAGE - Nicolas Sarkozy comparaît à partir de ce lundi 23 novembre à Paris dans l'affaire dite des "écoutes", où il est accusé d'un pacte de corruption avec son avocat Thierry Herzog et l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert.

Nicolas Sarkozy, en juin 2019
Nicolas Sarkozy, en juin 2019
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
RTL Midi du 23 novembre 2020
29:05
RTL Midi du 23 novembre 2020
29:04
Anne Le Henaff - édité par Quentin Marchal

Un ancien président de la République jugé pour corruption est une première dans l'histoire de la Ve République. Nicolas Sarkozy comparaît à partir de ce lundi 23 novembre à Paris dans l'affaire des "écoutes", aux côtés de son avocat Thierry Herzog et d'un ancien magistrat de la Cour de cassation, Gilbert Azibert. L'ancien chef de l'État va notamment être interrogé sur le pacte de corruption dont il est accusé.

Nicolas Sarkozy aurait promis à un ancien haut magistrat de l'aider à obtenir un poste à Monaco en échange d'informations sur une procédure en cours. Les agendas du chef de l'État avaient été saisis dans l'enquête sur l'affaire Bettencourt et Nicolas Sarkozy aurait aimé les récupérer pour savoir comment avance la procédure.

Pour ce fait, il aurait cherché à corrompre un magistrat, ce que Nicolas Sarkozy nie farouchement. Mais l'ancien chef de l'État va devoir s'expliquer sur certaines phrases, interceptées lors d'écoutes téléphoniques entre lui et son avocat sur des lignes secrètes d'un téléphone acheté au nom de Paul Bismuth. 

Dans ce procès, Nicolas Sarkozy a promis qu'il serait là, en personne, face aux procureurs du parquet national financier, ce lundi 23 novembre. Ces derniers ont évoqué dans ce dossier "des méthodes de délinquant chevronné". Des passes d'armes tendues pourraient donc avoir lieu durant les trois semaines d'audience. Inquiet des conditions sanitaires, Gilbert Azibert a de son côté demandé le renvoi du procès.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Politique - Emmanuel Macron s'adressera aux Français dans une allocution télévisée, ce mardi 24 novembre, pour dévoiler l'allégement des mesures liées au confinement. Les commerces devraient pouvoir rouvrir le 28 novembre avec un protocole sanitaire renforcé.

Tendances - Danone prévoit la suppression de 2.000 postes. L'enjeu pour le groupe agro-alimentaire est de retrouver la confiance des actionnaires, alors que son action a perdu plus d’un quart de sa valeur cette année.

Faits divers - Seize personnes ont été verbalisées après une nouvelle fête clandestine dans une maison à Joinville-Le-Pont, dans le Val-de-Marne. La semaine dernière, une soirée avait déjà réuni 300 personnes dans ce même pavillon. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/